Jean Todt sera candidat à un troisième mandat à la tête de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Les élections auront lieu en décembre.

Jean Todt (71 ans) s’est déclaré vendredi. Je suis profondément ému par les témoignages de soutien généreux, bienveillants et résolus que j’ai reçus de la part de notre famille de la FIA, explique le Français dans une lettre publiée sur son compte Twitter et adressée aux membres de l’institution. A la lumière de tout cela, ensemble avec Michelle (Yeoh, sa compagne), mon fils Nicolas et mon équipe de direction, j’ai décidé de briguer un nouveau mandat en tant que président de la FIA, indique Jean Todt, qui précise que s’il obtient un nouveau mandat le Britannique Graham Stoker demeurera président adjoint pour le sport. Le Neo-Zélandais Brian Gibbons, actuel président adjoint pour la mobilité, endosserait alors de nouvelles responsabilités en tant que président du Sénat de la FIA à la place de l’Américain Nick Craw. Et c’est le Belge Thierry Willemarck qui remplacerait Brian Gibbons en tant que président adjoint pour la mobilité.

Ancien copilote de rallye, Jean Todt s’est progressivement investi dans le management des équipes de rallye, d’endurance et de Formule 1, jusqu’à occuper des postes de directeur sportif chez Peugeot-Talbot puis PSA sport et chez Ferrari, où il a fini par devenir directeur général de Ferrari. Le Français fait figure pour l’instant de grand favori à sa réélection, qui l’amènerait à diriger la FIA jusqu’en 2021, car aucun candidat d’envergure ne s’est encore déclaré.