Gilles Dufeigneux, Directeur général du GIP Grand Prix de France de Formule 1 et Franco Tufo, Directeur de la société CITEC, expert en solutions de mobilités sur le plan international, ont dévoilé ce jeudi 14 février les grandes lignes du plan de mobilités visant à optimiser les flux en direction du circuit du Castellet du 21 au 23 juin 2019. Avec un credo, « passer d’un plan de circulation à un plan de mobilités », selon Gilles Dufeigneux, pour « viser un processus d’amélioration continu, avec un événement qui va se répéter. 2019 sera évidemment encore meilleure. »

Ce plan “Mobilités” repose sur quatre piliers essentiels.

La première ambition vise à réduire drastiquement le nombre de véhicules, à rationnaliser ou mutualiser les moyens de transport en direction du circuit.

L’activation de parkings relais d’une capacité de 4 000 places, le covoiturage avec une voie d’accès dédiée, la part belle faite aux 2 roues, la mise en place de navettes ou de VTC depuis les aéroports et gares, l’augmentation de places de camping sur site, sont autant de mesures qui doivent permettre de juguler les écueils rencontrés lors de la première édition.

Un groupe de travail GP France les 2 et 3 mars

« Nous avons choisi d’impliquer un groupe de spectateurs de 2018 pour
leur présenter les avancées des travaux et expériences spectateurs. La première réunion du groupe de spectateurs interviendra le week-end du 2-3 mars prochain », complète Gilles Dufeigneux, Directeur Général du Grand Prix de France de Formule 1.

La seconde a pour but d’offrir et de mieux gérer l’ensemble des zones de stationnements mises à la disposition du grand public. En effet, de plus petits parkings spécifiques seront proposés au grand public à destination des trois grandes direc- tions (Beausset-Signes-Cuges les Pins). « Soit 1 zone de stationnement = 1 itinéraire », avance Franco Tufo, Directeur général de CITEC.

Le troisième axe se fonde notamment sur l’optimisation temporaire de l’infrastructure routière à la sortie des parkings en direction des grands axes. Cette nouveauté devrait permettre d’absorber largement la sortie du public du Grand Prix.

Le quatrième pilier est essentiel, puisqu’outre une signalétique d’accès renforcée depuis les sorties d’autoroute, il permettra aux spectateurs de disposer d’ « un plan mobilités digitalisé sur une application qui proposera des solutions en temps réel », toujours selon Franco Tufo.

« Nous invitons le grand public à emprunter les 170 navettes mises à dis- position et à favoriser l’usage du co-voiturage et du deux-roues », conclut Gilles Dufeigneux.

Le plan mobilités du Grand Prix de Formule 1 en bref
• 160 000 spectateurs en 2018
• 3 accès supplémentaires vers le circuit sans croisement de flux• 5 000 voitures en moins, soit un gain de 25 % du trafic global• 170 navettes proposées au grand public
• 4 000 places de parking relais
• Parking bitumé dédié pour les 2 roues