La Toyota N.8 pilotée par l’Espagnol Fernando Alonso, le Suisse Sébastien Buemi et le Japonais Kazuki Nakajima, a remporté samedi les Six heures de Spa, avant-dernière manche de la saison 2018-2019 du championnat du monde d’endurance (WEC).

Des averses de neige ont perturbé la course belge. La safety car a dû intervenir à plusieurs reprises et la course a été arrêtée un quart d’heure plus tôt que prévu.

Grâce à cette victoire, Toyota décroche le titre de champion du monde des constructeurs. Fernando Alonso est pour sa part bien parti pour décrocher le titre pilote lors des 24 heures du Mans, au mois de juin.