Le champion du monde Sébastien Ogier talonnait samedi soir le Finlandais Jari-Matti Latvala en tête du rallye du Portugal, le Français revenant à moins de dix secondes du Scandinave à l’issue de la 2e journée.

Seulement sixième au début de cette deuxième journée, Sébastien Ogier a grignoté son retard sur le leader au cours des six spéciales du jour, pour revenir à 9 secondes 5/10 de son équipier avant le dernière journée et les trois ultimes spéciales de cette cinquième manche du WRC. Le Britannique Kris Meeke (Citroën DS3) n’a pas résisté à la remontée d’Ogier, mais restait sur le podium virtuel à 20 secondes de Latvala. La journée était en revanche perdue pour le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20), qui a capoté dès la première spéciale alors qu’il était 9e.

Encore sixième au départ des six étapes du jour avec plus 25 secondes de retard sur Latvala, Ogier a progressivement réduit l’écart dans la première boucle de trois tracés, dont le plus long du rallye (37,67 km), puis a enchaîné les meilleurs temps des spéciales dans l’après-midi. On a pris quelques risques concernant le choix de pneus. Je vais continuer à pousser et on verra où cela nous mène, a déclaré sobrement Ogier, qui cherche au Portugal un cinquième succès en six éditions.

Percevant la menace dans son rétroviseur, Latvala ne débordait pas de confiance avant de reprendre le volant sur la terre portugaise. Je suis un peu déçu, mais nous sommes encore devant et c’est l’essentiel. Ogier arrive très fort. Dans ces situations, il s’emballe. C’est comme s’il s’en nourrissait, s’est inquiété le Finlandais.