C’est historique ! C’est la première fois depuis 2011-2012  qu’un même équipage gagne deux fois de suite la compétition. L’équipe de Fernando Alonso a remporté ce dimanche la 87ème édition des 24 Heures du Mans après un long combat…

Parti en pole,  la voiture numéro 7, alors conduite par Jose Maria Lopez, a du s’arrêter à une heure de la fin de la course, pour changer un pneu crevé… ce qui lui a valu la victoire. Alors qu’il possédait quelques précieuses minutes devant son adversaire Fernando Alonso, ce dernier n’a pas perdu de temps pour la rattraper, et a été vainqueur pour la deuxième fois consécutif de la compétition. Un titre qui lui a également permis d’être sacré champion du monde des pilotes 2018/2019 avec ses équipiers Buemi et Nakajima. Au total, c’est avec une quinzaine de secondes que la numéro 8 a gagné l’épreuve, au terme des 385 tours de la course.

L’année dernière, le trio Alonso, Buemi et Nakajima avaient déjà remporté les 24 H du Mans, devant Conway, Kobayashi et Lopez, qui n’ont encore jamais remporté l’épreuve.