Cela fait maintenant un an qu’Usain Bolt, le roi du sprint a mit un terme à sa carrière. Le Jamaicain a révolutionné sa discipline avec des titres de Champions du monde ou encore Olympiques. Recordman du 100 et 200 mètres, il a inscrit son nom dans l’histoire de son sport. Aujourd’hui tourné vers le football, il restera une icône de l’athlétisme. Depuis quelques mois, la piste a pu découvrir Noah Lyles, considéré comme son grand successeur.

Présentation :

Agé de 21 ans, le jeune Américain est considéré comme le grand espoir de l’athlétisme mondial. Le coureur US a réalisé une très grosse performance hier soir à Monaco, lors du meeting Herculis, comptant pour la 10e étape de la Ligue de diamant. Noah Lyles s’est imposé sur 200 m, devant le Turc, Ramil Guliyev et ses compatriotes américains. Le bolide de Gainseville en Floride compte bien prendre la place de roi du sprint et a encore beaucoup d’ambitions. Avec les meilleurs chronos de 2018 sur 100 m (9 sec 88) et sur 200 m (19 sec 69), Lyles a marqué les esprits, éclipsant déjà Christian Coleman (22 ans), le vice-champion du monde de la ligne droite auteur pourtant d’un début de saison canon en salle et considéré comme l’avenir de la piste.

En 2017, Lyles était sorti de l’ombre après être descendu sous la barre des 20 secondes à Doha. Une progression freinée ensuite par une blessure. Pour les experts et observateurs, son style reste un plaisir pour les yeux. Il combine vitesse et légèreté avec la capacité de relancer ses efforts sur les derniers 50 mètres.

 

“Bolt est un vrai phénomène”

 

Même si ce Noah Lyles possède d’énormes qualités, il préfère s’entraîner et gravir les échelons petits à petits et voit Bolt, comme une véritable légende de la discipline. “Il n’y aura plus le même phénomène que les années passées avec un coureur dominant. Il y aura un renouvellement avec plusieurs
coureurs qui se partageront le leadership”,
 estime le protégé de Lance Brauman, ancien entraîneur de l’ex-champion du monde Tyson Gay. Pourtant l’Américain fait penser à Usain Bolt, tant au niveau qualité que sympathie. A peine âgé de 21 ans, il adore faire le show et son salto arrière réalisé après sa victoire à Monaco montre qu’il possède une énergie débordante.

Une énergie qu’il met également dans le rap. En effet, il adore ce style de musique et consacre aussi du temps pour faire des morceaux. “C’est quelque chose que j’ai en moi. J’ai toujours aimé faire du rap en même que de l’athlétisme et c’est quelque chose qui m’a toujours plu et que j’ai eu envie de développer. J’aime faire les deux et j’aimerais un jour monter sur scène et que le public reprenne toutes mes chansons”, explique-t-il. Il est d’ailleurs l’auteur de la chanson “Speed Racer”.  Un trait de caractère qui fait une fois de plus penser à un certain Usain Bolt.

G. Zerbone