Le Suédois d’origine érythréenne Robel Fsiha, champion d’Europe en titre de cross-country, écope d’une lourde sanction après un contrôle positif à la testostérone.

Le Suédois Robel Fsiha, 24 ans, devenu champion d’Europe de cross-country en décembre dernier et suspendu provisoirement depuis février après la découverte d’une “substance illicite” dans ses analyses, a écopé d’une suspension de quatre ans par les instances antidopages suédoises. “Nous avons décidé que Robel Fsiha serait suspendu (…) du 5 février 2020
jusqu’au 4 février 2024″
après que ses analyses ont montré de la “testostérone artificielle”.

Il avait subi ce contrôle antidopage positif le 25 novembre 2019 en Éthiopie, un mois avant de devenir champion d’Europe.

Fsiha a jusqu’au 1er juin pour faire appel de la décision. En février, l’athlète s’était expliqué au tabloïd suédois Expressen, disant avoir “seulement pris un médicament contre le rhume”.

D’origine érythréenne, l’athlète avait rejoint la Suède en tant que réfugié en 2013 puis obtenu sa nationalisation en 2018.