Le Français Mahiédine Mekhissi, initialement 4e du 3000 m steeple des jeux Olympiques de Rio, a finalement décroché la médaille de bronze après la disqualification du Kenyan Ezekiel Kemboi, 3e sur le tartan, a annoncé mercredi l’IAAF.

Mahiédine Mekhissi, qui avait déposé une réclamation auprès du jury d’appel estimant que Kemboi avait mis le pied en dehors de la piste durant l’épreuve, ce qui est interdit, a donc été entendu. Il décroche ainsi sa 3e médaille olympique en trois éditions de JO, après l’argent en 2008 et 2012.

Le jury d’appel a visionné les images de la course qui ont confirmé que Kemboi, après avoir sauté la rivière, était retombé en dehors de la piste dans le virage avant la ligne droite. Kemboi a été disqualifié en vertu de la règle 163.3d (franchissement de ligne). Le Kenya peut à son tour faire appel de la décision. Mekhissi rejoint ainsi dans l’histoire Alain Mimoun, qui avait décroché trois médailles (et même quatre) en trois éditions de JO. Mekhissi est même le seul Français de l’histoire à le faire en ce qui concerne les épreuves sur piste.

A 31 ans, Mekhissi complète ainsi un palmarès exceptionnel qui le voit également compter une médaille de bronze aux Mondiaux 2013 et quatre titres de champion d’Europe (3 en steeple et 1 en 1500 m). En 2014, à Zurich, Mekhissi avait lui-même perdu un titre de champion d’Europe du steeple après réclamation de l’Espagne, pour avoir franchi la ligne sans son maillot et dossard, après l’avoir ôté pour célébrer sa victoire.