Inutile de téléphoner à Kevin Mayer pour le féliciter pour sa médaille d’argent à Rio, ou de lui envoyer des textos. Le décathlonien s’être fait voler son portable… pendant l’épreuve.

Je me suis fait voler mon portable dans la chambre d’appel au décathlon (l’endroit où les athlètes attendent avant chaque épreuve, ndlr), donc tous mes textos je ne les ai pas encore lus, s’est Kevin Mayer auprès de l’AFP. Je voulais aller chercher une puce cet après-midi mais malheureusement, vous êtes là, a lâché Kevin Mayer dans un sourire. Je blague, heureusement que vous êtes là pour qu’on puisse parler du décathlon.

Plusieurs sportifs et de nombreux journalistes se sont plaints des vols, y compris sur les sites officiels, durant les Jeux.