Impressionnant depuis le début de l’année, Justin Gatlin s’impose comme le rival numéro 1 d’Usain Bolt sur 100 mètres pour les prochaines échéances.

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. Pas sûr de toute façon qu’Usain Bolt, référence mondiale en la matière depuis plusieurs années, aurait été de taille à briser l’hégémonie de Justin Gatlin sur 100 mètres cette saison. Pas au top physiquement, le double champion olympique en titre a préféré lever le pied, avec seulement trois courses : une pour du beurre à Copacabana, un relais sur le 4×100 mètres aux Jeux du Commonwealth et un 100m en salle à Varsovie, avec un vent qui a poussé la Fédération international à considéré son temps (9.98) comme établi en plein air.

Une marque très loin de la meilleure performance mondiale de l’année, établie la semaine passée par Gatlin à la Diamond League de Bruxelles : 9.77. Histoire de confirmer sa domination sur cette distance cette année (sept des dix meilleures performances), l’Américain a signé à nouveau un temps canon à Rieti ce week-end (9.83). A 32 ans, l’ancien dopé, suspendu entre 2006 et 2010, est dans la forme de sa vie. Jamais un trentenaire n’a couru aussi vite en descendant sous les 9.80 comme il l’a fait à Bruxelles et il reste sur quinze victoires d’affilées sur sa distance de prédilection.

Je termine la saison invaincu, c’est très spécial. 18 courses d’affilée, ce n’est pas banal, concédait le vice-champion du monde, donnant déjà rendez-vous pour la saison à venir. Je pense que je serai encore meilleur l’an prochain. J’ai l’envie de travailler encore plus dur. Je ne me donne pas de limites. Je ne m’en suis jamais donné. Une année 2015 qui sera marquée par les Mondiaux à Pékin, un an avec les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Des évènements où Gatlin sera le principal concurrent de Bolt. J’ai du respect pour Bolt, mais je ne dois plus avoir peur de lui, a déjà prévenu l’Américain. Le duel entre ce deux showmen s’annonce bouillant.