Clémence Calvin, marathonienne française, est convoquée le 20 novembre prochain devant la commission des sanctions de l’Agence française de lutte contre le dopage, après avoir refusé de se prêter à un contrôle inopiné le 27 mars 2019 dernier à Marrakech.

L’AFP a eu la confirmation de cette date par Me Arnaud Péricard, avocat de Clémence Calvin. La vice-championne du marathon 2018, qui nie toujours les faits, risque jusqu’à 4 ans de suspension. Elle est accusée d’avoir refusé de se prêter à un contrôle antidopage, le 27 mars dernier. “C’était tout sauf un contrôle antidopage” a-t-elle déclaré, en ajoutant que les contrôleurs ne s’étaient pas déclarés comme tels, mais comme des policiers.

Pour l’heure, l’athlète française est suspendue provisoirement et n’a ainsi pas pu participer aux Mondiaux d’athlétisme de Doha.