Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, champion olympique 2016 et détenteur du record du monde (43.03), a remporté le titre mondial du 400 m en bouclant le tour de piste en 43 sec 98/100e, mardi soir à Londres. Van Niekerk, qui vise un doublé 400 m-200 m que seul l’Américain Michael Johnson a réalisé, aux Mondiaux-1995 et aux JO-1996, a devancé le Bahaméen Steven Gardiner (44.41) et le Qatari d’origine nigériane Abdalelah Haroun (44.48).

Sans l’opposition du Botswanien Isaac Makwela, forfait en raison d’un virus intestinal qui l’avait déjà privé des séries du 200 m la veille, Van Niekerk (25 ans) n’a pas eu à puiser dans ses réserves. Aux Jeux de Rio, il avait battu le record du monde (43.03) en finale au couloir 8, en aveugle.

Le Sud-Africain, présenté comme le successeur de la légende du sprint Usain Bolt, retraité à la fin des Mondiaux, est un décathlonien du sprint, ayant déjà couru le 100 m en 9 sec 94 et le 200 m en 19 sec 84.