Volley-ball - News

Du sursis requis contre Ngapeth

Du sursis requis contre Ngapeth

Jugé lundi matin pour des faits de violence sur un agent de la SNCF, qui auraient eu lieu lors du mois de juillet dernier, Earvin NGapeth sera fixé sur son sort le 4 avril prochain, date du délibéré. Devant la 28e chambre correctionnelle du TGI de Paris, le parquet à pour sa part requis trois mois de prison avec sursis et 3000 euros d'amende.

Selon la version de la victime, la star du volley-ball français aurait demandé à ce que le départ d'un train soit retardé. Devant le refus de l'agent de la SNCF, Ngapeth l'aurait frappé à plusieurs reprises. Une version que le joueur de Modène réfute, niant avoir porté la main sur cet agent.





Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




Buzz sport