La France, déjà qualifiée pour la phase finale de la Ligue mondiale, a conclu le 1er tour par une victoire contre la Belgique 3 sets à 0 (25-21, 25-16, 25-16), dimanche à Anvers, ville hôte du troisième et dernier tournoi de qualification.

A plus de deux semaines du Final Six, les Bleus ont enregistré le retour de leur star Earvin Ngapeth, gêné par une blessure aux abdominaux depuis fin mai.

A Curitiba, au Brésil, du 4 au 8 juillet, les Français auront l’occasion de remporter leur deuxième Ligue mondiale après 2015. Ils feront partie des favoris, en vertu de leur première place des qualifications. Avec 25 points sur 27 possibles, la France a signé un quasi sans-faute (8 victoires pour une défaite), et amélioré son bilan de l’édition précédente (6 victoires pour 3 défaites), qu’elle avait conclue à la 3e place. Elle a également été la première nation à se qualifier sur le terrain pour la phase finale – le Brésil l’étant déjà en tant que pays hôte – dès le deuxième tournoi du premier tour.