La France poursuit son chemin vers les sommets en se qualifiant pour la troisième finale de Ligue mondiale de volley-ball de son histoire, grâce à une victoire 3 sets à 1 sur le Canada (25-19, 22-25, 25-19, 25-21), vendredi à Curitiba.

En quête de leur deuxième titre dans la compétition, les Bleus doivent encore gravir une marche, certainement la plus haute, contre les champions olympiques brésiliens. Dans l’autre demi-finale, le pays-hôte a battu les Etats-Unis 3 sets à 1 (25-20, 23-25, 25-20, 25-19). Le Brésil court après un dixième sacre, qui le fuit depuis 2010.

L’équipe de France est déjà assurée de monter sur le podium pour la troisième édition consécutive, après l’or de 2015 et le bronze de l’année dernière.

Il y a deux ans, les hommes de Laurent Tillie avaient remporté le premier grand titre du volley français, déjà en terres brésiliennes, à Rio de Janeiro. En phase de poules, il avaient notamment battu le Brésil dans leur stade couvert mythique du Maracanazinho. Mais la Seleção s’était vengée un an plus tard, lors d’un match couperet qui avait scellé l’élimination des Bleus dès le premier tour du tournoi olympique.

Pour cette finale de Curitiba, la Team Yavbou France arrive avec de sérieux arguments. Après avoir terminé en tête de la phase de qualification, elle affiche un bilan impressionnant de 12 victoires pour une seule défaite lors de cette édition de la Ligue mondiale.

Après deux victoires au tie-break sur les Etats-Unis et la Serbie, lors des deux premières journées du Final Six, la France n’a pas autant fait durer le suspense face aux Canadiens. Entraînés par l’ex-capitaine des Bleus Stéphane Antiga, les nord-américains s’étaient qualifiés à la surprise générale et n’avaient jamais terminé plus haut que la cinquième place, en 2013. La France est bien entrée dans le match et s’est vite détachée (9-4 puis 13-7) dans une première manche parfaitement maîtrisée, bouclée sur un service gagnant de la star Earvin Ngapeth (25-19). Dans le deuxième set, les Bleus ont longtemps cravaché pour combler un retard face à des Canadiens revigorés qui ont pratiquement mené de bout en bout. Les Français sont parvenus à égaliser à 22 partout, mais ont fini par perdre les trois points suivants. Les tricolores ne se sont pas laissés abattre et ont fait le spectacle durant la troisième manche, notamment grâce à un sauvetage incroyable de Ngapeth sur un ballon impossible qui filait tout droit dans les tribunes. Après s’être fait peur en milieu de quatrième set, les Bleus ont su garder leur sang-froid pour valider leur billet pour la grande finale.

Rendez-vous avec l’histoire dans la nuit de samedi à dimanche.

Le papier d’avant-match
L’équipe de France de Volley-Ball est sur le pont ce soir à Curitiba au Brésil. Les hommes de Laurent Tillie jouent contre le Canada en demi-finale du Final Six. Hier soir ils ont remporté leur deuxième match de poule face à la Serbie 3 sets à 2.

Un match maitrisé dans le premier, deuxième et cinquième set. Du coup les coéquipiers d’Earvin Ngapeth, star de l’équipe évitent le leader du Volley mondial qui dispute cette Ligue Mondiale à la maison, à savoir le Brésil. C’est donc face au Canada qu’il faudra tout donner ce soir à 22 h 40 heure française.

Les Canadiens ont terminé deuxième de la Poule A avec une victoire face à la Russie et une défaite face au Brésil. Entraîné par un Français, Stéphane Antiga les nord-américains font parties du top mondial. il faudra donc se méfier de cette nation montante dans le volley. En cas de victoire la Team Yavbou pourrait retrouver le local et favori pour la victoire finale en l’occurence le Brésil. Un match que tout le monde attend dans un stade de Curitiba pouvant accueillir 44 000 spectateurs.

Programme de la soirée:
Brésil – Etats-Unis à 20 h 05
France – Canada à 22 h 40