Voile - Volvo Ocean Race

Cammas "n'a jamais cessé d'optimiser son bateau"

Franck Cammas et son équipage, vainqueurs de la 11e Volvo Ocean Race avec Groupama 4, auraient gagné la course avec un autre bateau, Puma ou Telefonica par exemple, estime l'architecte de ces trois voiliers. "Le fait d'avoir dessiné le bateau vainqueur me cause une grande fierté", indique le Franco-Argentin Juan Kouyoumdjian.

La 2e place du classement général a été prise par le voilier néo-zélandais Camper (Chris Nicholson), dessiné par l'architecte espagnol Marcelo Botin, mais Puma (Ken Read) a fini 3e et Telefonica (Iker Martinez) 4e.

D'une façon générale, les plans "Juan K." ont largement dominé ce marathon planétaire.

"Ils (les Français) ont changé leur mode de navigation après les deux premières manches et le crédit revient à Cammas". "Et puis, a poursuivi l'architecte naval, ils n'ont jamais cessé d'optimiser leur bateau. Contrairement à Telefonica et à Puma, qui ont à Galway presque les mêmes faiblesses qu'à Alicante", où la course avait commencé le 29 octobre dernier.





RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Angers verra le Stade de France Coupe de France

Angers verra le Stade de France

Le SCO d'Angers s'est qualifié pour la finale de la Coupe de France en dominant Guingamp, double détenteur de celle-ci, mardi soir en son stade Raymond-Kopa (2-0). Mangani a ouvert la marque pour les Angevins à la 38e minute. L'En Avant a obtenu le penalty de l'égalisation à la 89e, mais la tentative de Briand a été stoppée. Et c'est finalement Pavlovic qui a doublé la mise pour le SCO dans le temps additionnel. Angers aura le grand plaisir (et la lourde tâche) d'affronter au Stade de France soit le PSG, soit Monaco, qui se rencontre mercredi soir pour la deuxième demi-finale.