La victoire dans le Vendée Globe se disputera dans un mouchoir de poche. Armel Le Cléach est empêtré dans un anticyclone et tandis que Banque Populaire VIII s’enfonce dans cette zone de faibles vents, Alex Thomson poursuit inexorablement sa remontée. Hugo Boss ne compte plus que 159 milles de retard.

Depuis vendredi et son passage du Cap Horn, les jours se suivent et se ressemblent pour Armel Le Cléac’h. Impuissant, le Breton voit son dauphin britannique bénéficier de conditions plus favorables que lui, et son avance diminuer. En 15 heures, le Britannique a repris 111 milles au Français qui n’a pas d’autre option que de prendre son mal en patience le temps de la traversée de cette bulle anticyclonique en forme de haricot qui bloque le passage au large de l’Uruguaysa vitesse décroît progressivement au fur et à mesure qu’il s’y enfonce, selon les organisateurs. Jeudi à 09h00, Hugo Boss naviguait à 20 noeuds (37 km/h), soit deux fois plus vite que Banque Populaire VIII (10 noeuds). Si bien que pendant que Le Cléac’h ralentit, Alex Thomson peut non seulement revenir à moins de cinquante milles avant la fin de ce 53e jour de course, mais surtout éviter les pièges que va subir son prédécesseur, relèvent les organisateurs.

Le seul autre concurrent à être également entré dans l’Atlantique, Jérémie Beyou (Maître CoQ), pourrait lui aussi profiter des conditions défavorables rencontrées par Le Cléac’h : il pointe au 3e rang à 1.323 milles du leader mais bénéficie de meilleures conditions météorologiques sur sa route qui rase les îles Malouines. Au contraire, le système de vents mal organisé au cap Horn complique son passage et ralentit Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac), 4e, au bénéfice de ses poursuivants Jean Le Cam (Finistère Mer Vent), 5e, et Yann Éliès (Quéguiner-Leucémie Espoir), 6e. Ceux-ci sont toujours au coude à coude, séparés seulement de 11 milles.
Classement jeudi à 09h00

1. Armel Le Cléac’h (FRA/Banque populaire VIII) à 5.305 milles de l’arrivée
2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 158,69 milles du premier
3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 1.323,22
4. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 2022,57
5. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 2.184,57
6. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 2196,34
7. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 3.373,07
8. Nandor Fa (HUN/Spirit of Hungary) à 4.310,01
9. Conrad Colman (NZL/Foresight Natural Energy) à 4740,31
10. Eric Bellion (FRA/CommeUnSeulHomme) à 5.711,58