A un an de la Coupe de l'America ...

Voile / Coupe de l'America 2013

A un an de la Coupe de l'America ...
Photo Gilles Martin-Raget

A un an de la Coupe de l'America ...

Lundi 10 septembre 2012 - 11:10

La 34e Coupe de l'America, plus vieux trophée sportif au monde, se déroulera dans un an (7-22 septembre 2013) en baie de San Francisco (Californie) et opposera les plus fantastiques engins de régate conçus par l'homme, des catamarans à aile de 22 m de long.

La "Cup", créée en 1851, est la propriété du milliardaire américain Larry Ellison depuis février 2010 et un duel en deux manches entre son trimaran géant USA 17 et le grand catamaran Alinghi du Suisse Ernesto Bertarelli. Les images du bref affrontement à Valence (Espagne) entre les deux surpuissantes et graciles araignées d'eau sont dans toutes les mémoires. Elles ont largement contribué à envoyer au musée les monocoques élégants mais poussifs des précédentes éditions. Place donc aux multicoques, à des machines à fabriquer du vent, rejetons improbables d'un couple avion-bateau, menés par des équipages de 11 personnes. Dans moins de douze mois, des engins de science-fiction conçus par les architectes les plus brillants au monde et construits avec autant de soin qu'une navette spatiale s'affronteront avec le pont du Golden Gate comme toile de fond. Le "defender" (tenant du trophée) américain Oracle sera opposé au vainqueur de la Coupe Louis Vuitton (4 juillet - 1er septembre), qui sélectionnera le meilleur challenger. A ce jour, les seuls adversaires potentiels d'Oracle sont les Néo-Zélandais d'Emirates Team New Zealand (ETNZ), les Suédois d'Artemis et les Italiens de Luna Rossa. La participation des Sud-Coréens, longtemps évoquée, est de plus en plus incertaine et les Français d'Energy Team (Bruno et Loïck Peyron) ont jeté l'éponge faute d'avoir trouvé le budget nécessaire.

Trois fois la vitesse du vent


Dommage qu'il n'y ait pas plus de challengers mais la crise économique est passée par là. Sortis de chantier cet été, Oracle et ETNZ ont tiré leurs premiers bords et le moins que l'on puisse dire, c'est que les architectes et les ingénieurs se sont régalés. Les images diffusées sur la "toile" sont époustouflantes: elles montrent des catamarans capables de marcher à plus de 40 noeuds -plus de trois fois la vitesse du vent-, dotés de foils (dérives) de carbone en L majuscule qui soulagent la coque sous le vent et réduisent la traînée à sa plus simple expression. On est bien loin des lourds monocoques de la Coupe, qui plafonnaient à 16-17 nœuds au portant ! Si l'AC72 d'Oracle a cassé l'un de ses foils à sa première sortie, celui d'ETNZ a été filmé volant à un mètre et demi au-dessus de l'eau lors de sa quatrième navigation dans le golfe d'Hauraki, propulsé par son immense aile rigide (260 m2). Pour se préparer à des régates qui seront aussi spectaculaires qu'acharnées, les équipages des différentes équipes en lice pour la Coupe vont continuer à se faire la main sur des "petits" catamarans AC45 (13,45 m), bombes ultra-rapides équipées elles aussi d'ailes rigides, dans le cadre des America's Cup World Series (ACWS). Le compte à rebours est lancé ...





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine