Triathlon - JO 2012

Alistair Brownlee en or, les Français brillants

Alistair Brownlee en or, les Français brillants

Le Britannique Alistair Brownlee était le grand favori de la course. Il est logiquement devenu champion olympique du triathlon mardi à Hyde Park, dans le centre de Londres, devant l'Espagnol Javier Gomez Noya et son frère Jonathan Brownlee. Double champion du monde (2009, 2011), Alistair Brownlee, 24 ans, domine le triathlon mondial depuis plus d'une saison. Sa victoire était attendue.

Sixième seulement après l'épreuve de natation de 1,5 km dans le Serpentine, le lac de Hyde Park, la Britannique a facilement rejoint le groupe de tête dans le parcours cycliste (43 km), puis il s'est détâché au milieu de la course à pied (10 km).

L'Espagnol Javier Gomez Noya termine deuxième. Le fère cadet d'Alistair, Jonathan Brownlee résiste pour la médaille de bronze à la "chasse" organisée par les deux Français, David Hauss et Laurent Vidal, qui échouent au pied du podium. "Quatrième, je ne peux pas être déçu. Les trois de devant sont les meilleurs depuis quatre ans et ils l'ont encore montré aujourd'hui. Ils sont sortis de l'eau devant, ils ont roulé devant, ils ont couru devant", a déclaré Hauss, 28 ans. Habitué aux eaux tièdes de la Réunion, où il a été élevé, le Français a été déçu de devoir enfiler une combinaison pour parcourir les 1500 m à la nage dans le Serpentine, le lac de Hyde Park, en plein centre de Londres, mais a réussi à "limiter la casse" dans cette première épreuve pour ensuite monter en puissance en cyclisme et à la course à pied. "Ils étaient plus forts devant aujourd'hui, il faut l'accepter. Dans un sport d'endurance où on est soixante au départ et où il y a tellement de facteurs aléatoires, c'est une belle course", a estimé pour sa part le Sétois Vidal, 28 ans lui aussi.


Triathlon messieurs
Or: Alistair Brownlee (GBR)
Argent: Javier Gomez Noya (ESP)
Bronze: Jonathan Brownlee (GBR)




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport