Tennis - Sponsoring

Sharapova perd ses sponsors

Sharapova perd ses sponsors

Les sponsors de Maria Sharapova n'ont pas tardé à réagir après la confession de la joueuse, qui a avoué prendre "depuis dix ans" un médicament placé le 1er janvier 2016 sur la liste des produits interdits. Depuis le 2 mars, elle est officiellement suspendue pour dopage. L'équipementier Nike puis le constructeur d'automobiles Porsche ont suspendu sans attendre leurs relations avec la star du tennis féminin. L'horloger suisse Tag Heuer a pour sa part annoncé qu'il ne renouvellerait pas le contrat de sponsoring de l'ex-N.1 mondiale.

Le précédent Woods


Maria Sharapova, 28 ans, est la sportive qui a gagné le plus d'argent en 2015, près de 30 millions de dollars, dont plus des trois-quarts en revenus publicitaires, selon le magazine américain Forbes. Sa fortune est estimée à 200 millions de dollars. Après cette affaire, ses revenus devraient chuter. A l'image de Tiger Woods qui était tombé de son piédestal de star du sport-business après ses affaires extra-conjuguales.

Toutefois, tout espoir de rebond n'est pas perdu pour la Russe. L'histoire de Woods nous apprend également que même lorsque les sponsors tournent le dos à un sportif, celui-ci ne disparaît pas totalement des écrans radar. En outre, l'affaire Sharapova n'est pas un cas de dopage extrêmement grave. Il s'agit d'un produit qu'elle consomme depuis de nombreuses années et qui jusqu'alors n'était pas interdit... même si de toute évidence il s'agit bel et bien d'un produit qui améliore les performances, développé à l'époque soviétique.



Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr






Buzz sport