À 27 ans, Maria Sharapova a enlevé Roland-Garros pour la deuxième fois de sa carrière et remporté son cinquième titre du Grand Chelem à l’issue d’une magnifique finale durant laquelle Simona Halep n’a pas démérité (6-4, 6-7, 6-4). Preuve d’un combat épique, c’est la première fois depuis 2001 qu’une finale dames se solde en trois sets sur la terre battue parisienne.

Maria Sharapova l’a fait, mais que ce fut dur pour la Russe ! Pas du tout perturbée par sa première finale en Grand Chelem, Simona Halep a pris le meilleur départ dans cette finale en prenant d’entrée le service de son adversaire. La Roumaine s’est ensuite légèrement détachée en remportant son service dans la foulée pour mener 2-0. Mais Maria Sharapova a par la suite accéléré et collé cinq jeux de suite à son adversaire pour prendre largement les devants dans la première manche (5-2).

La Russe a certainement retenu la leçon des matches précédents. Elle avait perdu le premier set contre Samantha Stosur en huitièmes, puis face à Garbine Muguruza en quarts et enfin face à la jeune Canadienne Eugénie Bouchard en demi-finale. Mais Halep, bien décidée à ne rien lâcher, debreakait pour revenir à 4-5. Mais sur un ultime effort dans ce premier set, conclu par 18 coups gagnants, Sharapova reprenait le service de son adversaire pour s’adjuger la première manche 6 jeux à 4 en 57 minutes.

Halep n’a rien lâché

Dans la foulée, Maria Sharapova faisait le break d’entrée de deuxième set. Mais soutenue par une bonne partie du Philippe-Chatrier, Halep a su trouver les ressources pour s’accrocher et revenir à son tour dans la partie, bien aidée par les doubles fautes de la Russe. La numéro 4 mondiale a même fait le break au meilleur des moments, à quatre partout, pour ensuite servir pour le gain de la deuxième manche. Mais une nouvelle fois, aidée par la bande du filet, la Russe revenait à hauteur, cinq partout. Les deux joueuses n’arrivant plus à remporter leur mise en jeu, cette deuxième manche allait se disputer au jeu décisif. Un tie-break au cours duquel Simona Halep se montrait plus solide et qu’elle allait d’adjuger au prix d’échanges incroyables, pour le plus grand plaisir du public parisien qui s’offrait donc un troisième acte. 7-6 pour la Roumaine, tout était à refaire pour Sharapova.

Mais le mental de la Russe a une nouvelle fois pris le dessus dans la troisième et dernière manche. Un set que Sharapova est allée chercher malgré une défense héroïque de Simona Halep. Au jeu des breaks et des débreaks, légion dans cette ultime manche, la Russe sortait vainqueur grâce à son expérience des grands rendez-vous et une plus grande maîtrise des points décisifs. Après avoir cédé son service à une Roumaine qui pensait avoir fait le plus dur, Maria Sharapova reprenait à nouveau la mise en jeu de son adversaire et contrôlait le dernier jeu (6-4) pour conclure cette finale exceptionnelle. La Russe pouvait alors lever les bras au ciel et savourer son deuxième titre à Roland-Garros, son cinquième en Grand Chelem !