Tennis - Open d'Australie

Tsonga: "Je me suis un peu trompé"

Tsonga:

C'est un adversaire que Jo-Wilfried Tsonga connaît bien, mais qui ne lui réussit guère. Après cette septième confrontation, le Français, tête de série N.9, est désormais mené 5 à 2 par Kei Nishikori (N.7). Le dernier duel entre les deux hommes laissait pourtant de l'espoir au Français. Tsonga s'était imposé à Roland-Garros l'an passé. Mais c'était sur terre battue... "Je me suis un peu trompé en le prenant dans une filière où il est meilleur que moi, analyse le Français. Le but était de le faire reculer, mais je suis resté trop près de ma ligne. J'aurais dû reculer un peu pour me donner un peu de temps et profiter de ma puissance. Quand j'ai voulu changer il était un peu tard. Il est surtout très rapide, il s'organise très vite."

Tsonga n'a effectivement pas trouvé la solution pour gêner le Japonais qui l'a balayé en trois sets. Le Manceau a été complètement dominé du fond du court par un adversaire beaucoup plus mobile et complet. Le Français a demandé un temps mort médical pendant le deuxième set. Quelques échanges auparavant, il s'était touché le dos. Il est revenu sur le court après un très rapide passage au vestiaire et a pu poursuivre le match normalement. "J'ai senti une petite raideur au dos, mais ça n'a pas été décisif", a dit le Français, qui a tout de même renoncé à son double mixte avec Kristina Mladenovic par précaution.

Correct au service (13 aces), il a forcé ses coups pour tenter de prendre en défaut la couverture de terrain de Nishikori. Résultat : 36 fautes directes contre seulement 11 points gagnants du fond du court. Le Japonais a constamment fait la course en tête et Tsonga n'a jamais donné l'impression de pouvoir retourner la situation dans une rencontre d'un peu plus de deux heures.

Accès au direct






Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




à lire aussi

Buzz sport

Séville met fin à la série du Real Espagne

Séville met fin à la série du Real

Le FC Séville s'est imposé face au Real Madrid (2-1), mettant fin à sa série record de 40 matches sans défaite, dimanche soir lors de la 18e journée de Liga. Bien parti après le but de Cristiano Ronaldo (67e sur penalty), le club merengue a craqué sur des réalisations de Sergio Ramos (85e csc) et Stevan Jovetic (92e). Conséquence au classement, la Casa Blanca garde la tête mais ne compte plus qu'un point d'avance sur l'écurie andalouse, alors que le FC Barcelone (3e) n'est qu'à deux longueurs. Rappelons cependant que la formation de Zinedine Zidane compte un match en moins que ses deux concurrents.