La pente se raidit pour Gasquet et Simon

Tennis / Masters 1000

La pente se raidit pour Gasquet et Simon
Photo TEAMSHOOT

La pente se raidit pour Gasquet et Simon

Mercredi 16 mai 2012 - 21:43

Richard Gasquet et Gilles Simon se sont qualifiés pour les 8e de finale du tournoi ATP de Rome, mercredi, où les choses vont se compliquer pour eux, Gasquet devant affronter Andy Murray et Simon un des spécialistes de la terre battue, David Ferrer. Chez les dames, Marion Bartoli a fini sur des larmes de frustration, balayée par l'Allemande Julia Görges, 6-3, 6-1.

Si Richard Gasquet, tête de série N.16, s'est facilement débarrassé de l'Italien Paolo Lorenzi, 6-3, 6-2, Simon a réussi un retour incroyable contre Guillermo Garcia-Lopez, remontant de 4-0 à 6-4 dans le troisième set. Mais jeudi, l'opposition sera autrement plus relevée. Gasquet "arrive assez frais, je n'annonce pas un exploit, mais un match où je suis à 100%, mais il est favori. Il y a tout pour faire un grand match", a-t-il dit à propos de son opposition contre le Britannique. "Je sais, j'ai les armes pour le battre mais il faut faire un très gros match, a ajouté Gasquet. Si on me dit sur quelle surface je veux jouer Murray, je choisis la terre! Tu peux jouer en lifts, ça gicle un peu plus que sur herbe. Mais même s'il est moins fort que sur herbe, sur terre aussi il est dans les quatre premiers."

Gilles Simon (N.11) retrouve lui Ferrer, qui l'a dominé à trois reprises en autant de matchs sur terre battue, la dernière fois en demi-finale de la dernière édition de la Coupe Davis à Cordoue (6-1, 6-4, 6-1).

Tsonga contre Del Potro



"Ferrer, c'est un gros client, a-t-il dit. Il ne m'a jamais réussi sur terre, ça va être dur. Il faudra jouer mon meilleur tennis pour réussir à le bousculer, je me rappelle contre lui avoir fait des matches vraiment pas mauvais, mais pourtant à chaque fois j'ai fait très peu de jeu à l'arrivée."

"Sur une surface où il faut prendre l'ascendant, si je suis un tout petit peu en-dessous, ça va faire très mal... Au moins je sais ce qu'il ne faudra pas faire, je sais ce qui n'a pas marché face à lui, j'essaierai de proposer autre chose."

Jo-Wilfried Tsonga (N.5), dispensé mercredi, jouera lui son 8e de finale contre Juan Martin Del Potro.

Les gros entrés en jeu mercredi se sont imposés sans trembler. Roger Federer a battu l'Argentin Carlos Berlocq 6-3, 6-4. Le N.2 mondial affronte l'Espagnol Juan Carlos Ferrero, le tombeur de Gaël Monfils, en 8e de finale.

Novak Djokovic joue contre l'Argentin Juan Monaco, qui a battu Radek Stepanek, 6-4, 6-2.

Rafael Nadal aussi s'est imposé sans trembler, face à l'Allemand Florian Mayer, 6-1, 7-5, et rencontre jeudi en 8e de finale un autre espagnol, Marcel Granollers.

Chez les dames, Marion Bartoli (N.7), grippée, a été sèchement battue par Julia Görges. "J'étais très faible, aucun coup ne partait", a-t-elle expliqué.

Elle a même pleuré, vers la fin du second set, "des larmes de frustration. Je m'investis beaucoup, et pour quel résultat?" a soupiré Bartoli.

"J'en suis au même point que l'année dernière, je n'ai pas de résultats, a-t-elle ajouté. J'espère avoir le même déclic à Bruxelles la semaine prochaine qu'à Strasbourg l'an dernier", où elle avait atteint la finale juste avant Roland-Garros.

Avec Bartoli, d'autres têtes de série sont tombées: Caroline Wozniacki et Agnieszka Radwanska, mais les soeurs Williams sont passées.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine