Alors que beaucoup partaient sceptique au sujet de la première Laver Cup de l’histoire ce week-end à Prague, celle-ci a séduit dans son jeu et dans l’implication de ses joueurs.

Et Rafael Nadal sauta dans les bras de Roger Federer. Il était aux alentours de 20 heures ce dimanche soir lorsque Roger Federer (2e), instigateur de la Laver Cup, une nouvelle compétition dans le monde du tennis, gagna son match face à Nick Kyrgios (20e) 4-6, 7-6(6), [11-9] et permis à la Team Europe de vaincre la Team reste du monde. Le Suisse qui veut faire de cette nouvelle épreuve un rendez-vous une fois par an, a du sauver une balle de match pour soulever la première Laver Cup de l’histoire.

Les joueurs impliqués, le public emballé

L’une des grandes interrogations du week-end était l’implication des joueurs. Dans un tournoi qui ne rapporte pas de points au classement ATP, certaines observateurs avaient peur que les joueurs ne s’impliquent pas à 100%. Ils ont (très) vite été rassurés. Les matchs ont été à haute intensité, et la Team Monde, coachée par John McEnroe qui paraissait pourtant déséquilibrée sur le papier a fait forte impression, notamment sous l’impulsion de l’Australien Nick Kyrgios.

Le public a lui aussi apprécié l’évènement. Il fallait voir comment il encourageait Roger Federer dans son match décisif, ou comment il sifflait le double Jack Sock/Sam Querrey face à la paire Roger Federer/Rafael Nadal. Car cela, sera sans doute l’image de l’année en tennis. Les deux rivaux Nadal (n°1 mondial) et Federer ont joués un double ensemble et l’ont (évidemment) gagné. Et avec cela, ils ont conquis les coeurs.