Murray, héros de la nation

Tennis / JO 2012

Murray, héros de la nation
Photo LUIS ACOSTA

Murray, héros de la nation

Dimanche 5 août 2012 - 17:35

Andy Murray a remporté la médaille d'or du tournoi individuel des Jeux Olympiques. Porté par le public de Wimbledon, l'Ecossais a dominé en Roger Federer en trois sets secs (6-2, 6-1, 6-4), un mois après sa défaite contre le Suisse sur le gazon londonien.

Le podium

Or: Andy Murray (GBR)

Argent: Roger Federer (SUI)

Bronze: Juan Martin Del Potro (ARG)

Toute l'Angleterre en rêvait, Andy Murray l'a fait. Devant son public, l'Ecossais a remporté la médaille d'or du tournoi individuel de tennis. Un véritable exploit, tant la pression qui pesait sur ses épaules était immense. Au moins aussi immense de la volonté de Roger Federer de remporter le seul titre qu'il manque toujours donc à son immense palmarès. Mais le Suisse n'est pas parvenu à réitérer la même performance qu'il y a un mois, quand il avait fait pleurer Murray et tout le Royaume en remportant Wimbledon au terme d'une rencontre maitrisée. Sauf que cette fois, Federer n'aura jamais trouvé la solution contre ce même adversaire. Peut-être est-ce à cause de la fatigue, deux jours après son marathon en demi-finale contre Juan Martin Del Potro. Ou tout simplement car Murray, dans une ambiance bouillante dans le temple du tennis anglais, était trop fort ce dimanche.

Federer pourra s'en vouloir de s'être montré trop maladroit (31 fautes directes) et pas assez décisif sur les points importants (aucune balle de break convertie sur neuf), quand l'Ecossais, porté par tout un peuple, réussissait tout ce qu'il tentait, à l'image de ses retours en revers croisés qui auront tant fait souffrir le numéro 1 mondial. Comme un symbole, c'est sur trois aces de suite que Murray a remporté cette finale, contre un Federer impuissant et balayé en trois sets (6-2, 6-1, 6-4). Une défaite aussi sèche sur le gazon londonien, une première depuis 2002 pour lui. Autant dire une éternité. Le Suisse avait quand même le sourire, heureux de cette première médaille aux JO en individuel, quatre ans après avoir échoué au pied du podium à Pékin. Mais nul doute que la déception devait l'emporter, pour lui qui s'était vu propulser au rang de favori numéro un pour l'or après le forfait de son grand rival Rafael Nadal.

S'il n'est toujours pas parvenu à succéder à Fred Perry au palmarès de Wimbledon, Murray devient le premier Britannique à remporter la médaille d'or depuis la légende Arthur Gore, vainqueur devant le public de... Londres en 1908. C'est dire si le temps commençait à devenir long pour le Royaume, qui devrait définitivement finir d'adopter l'Ecossais, submergé par l'émotion après son dernier ace. Une émotion bien différente de celle qui l'avait submergé il y a un mois après sa défaite à Wimbledon. Et tout le public de reprendre le God Save The Queen au moment de la remise des médailles, fier de son protégé.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine