Pierre-Hugues Herbert jouera le double lors de la finale de la Coupe Davis ce samedi face à la Belgique. Et le joueur Français est plus qu’impatient.

« Depuis la balle de match de Jo Tsonga en demi-finale, je ne pense qu’à ça, avance-t-il. Ce que j’ai vécu face à la Serbie était tellement fort, c’était comme de l’héroïne en intraveineuse. J’ai hâte d’y goûter à nouveau, c’est une drogue. Je serai ému lors de la Marseillaise », a expliqué Herbert ce jeudi.