Tsonga : "Il faut que j'avance"

Tennis / Circuit ATP

Tsonga : "Il faut que j'avance"
Photo TEAMSHOOT

Tsonga : "Il faut que j'avance"

Lundi 24 septembre 2012 - 14:08

Jo-Wilfried Tsonga, qui n'a fait qu'une bouchée de l'Italien Andreas Seppi (6-1, 6-2) en finale de l'Open de Moselle, ne compte pas s'arrêter là. Le N.1 Français, également N.7 mondial, entend bien remporter d'autres titres d'ici la fin de la saison.

Q : Y a-t-il eu un match ?

R : "Oui, quoiqu'il arrive, il y a toujours un match. Aujourd'hui, j'ai très, très bien joué, j'ai su saisir toutes les occasions, à l'inverse d'hier. C'est vrai que cela a donné un score assez sec. Je suis juste super content d'avoir gagné ce match. Peu importe quelque part le score, l'important était de le gagner. Je suis content d'avoir défendu mon titre et de me relancer un petit peu. Il fait plaisir parce que c'est la première fois que je défends un titre et c'est super parce que cela arrive en France. Ce titre valide les efforts que j'ai fait ces derniers temps. Malgré quelques petits soucis, j'ai quand même joué, je me suis quand même préparé, entraîné. Quelque part, cela m'a permis d'arriver ici en étant en forme."

Q : Quel sentiment vous anime ?

R : "Je ressens de la joie. Comme ce n'est pas la première fois, c'est peut-être plus mesuré mais c'est très, très important parce que ces derniers temps, je n'ai pas forcément très, très bien joué et pour moi, c'était important de remettre les choses à plat. C'était important aussi de conforter mon avance au classement pour participer au Masters même si ce n'est pas forcément mon objectif de fin de saison. Mon objectif, c'est vraiment d'aller chercher des titres. De toute façon, la qualification au Masters passera par là. Mes objectifs, c'est d'aller chercher un niveau de jeu plus élevé que les années précédentes et, pourquoi pas, essayer d'aller chercher des titres que je n'ai jamais eus."

Q : Votre problème à la main est-il définitivement oublié ?

R : "On va toujours parler de ma main, tout simplement parce que mon doigt fait la tête. Je ne peux pas me faire opérer parce que cela ne servira pas à grand chose. Il faudrait juste que je m'arrête six mois ou un an pour rien. Donc, je fais avec. Il faut que je joue. Je ne suis pas Roger Federer, je n'ai pas gagné de Grand Chelem en début d'année, ou Novak Djokovic ou Raphaël Nadal. Pour avoir ma place au Masters, il faut que je continue de jouer. Je vais avoir toute la fin de saison qui est beaucoup plus longue qu'avant pour récupérer au maximum. Je vais partir en Asie, jouer à Pékin un 500 et à Shanghai un 1000. L'US Open est oublié. De toute façon, je ne peux pas revenir dessus, je ne peux pas le gommer et mettre un autre résultat à la place. Maintenant c'est derrière moi et il faut que j'avance."

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine