L’ancien capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, Arnaud Clément, a donné son avis sur le projet de réforme de l’ITF. Une mauvaise nouvelle pour lui.

« L’ADN de cette compétition, c’est le public, les matches à domicile, avec des ambiances extraordinaires, a-t-il indiqué. Cette formule en terrain neutre tuerait ces ambiances. Ensuite, le format : on se souvient tellement des cinquièmes matches joués au quatrième ou au cinquième set… tout ça, on va l’enlever. Pour moi, dans cette réforme, il y a absolument tout à jeter. Il y avait des réformes à faire : ne l’organiser qu’une fois tous les deux ans, pour la rendre plus rare, plus prestigieuse. Là, ça ne sera plus jamais la Coupe Davis. A Lille (en finale, en novembre dernier), il y avait un stade plein à craquer avec 27 000 personnes : on ne retrouvera plus jamais cela. Je trouve ça assez terrible. »