La France est devenue championne du monde de surf par équipes pour la première fois de son histoire après la qualification de Jérémy Florès et Joan Duru pour les demi-finales des Mondiaux à Biarritz.

Après cette qualification, aucune équipe n’est en mesure d’atteindre le total de points de la France, indiquent les organisateurs.

Lundi, les Françaises avaient réalisé le doublé, Pauline Ado ayant été sacrée championne du monde juste devant Johanne Defay, deuxième de la finale. Et c’est maintenant au tour de Florès et de Duru – tous deux membres du circuit professionnel, l’élite du surf mondial – de tenter de décrocher une couronne mondiale chez les hommes. Les demi-finales et la finale auront lieu dimanche.

L’ambitieux objectif fixé par le staff tricolore avant les Mondiaux est atteint, dans le sillage d’un collectif soudé et performant tout au long de ces huit jours dans les vagues capricieuses de la Grande Plage de Biarritz. Ce titre, sincèrement, j’en rêvais, confie Patrick Florès, entraîneur national. Je suis content d’y être parvenu avec cette petite dream team. J’ai un profond respect pour eux, parce qu’ils n’ont pas eu peur de venir. C’est tellement beau d’avoir ce titre après lequel on courait depuis tant d’années. En plus, le surf va rentrer aux JO, c’est un énorme symbole de gagner ce titre pour tous les surfeurs français, les coachs, les bénévoles.