Deux mille trois cents coureurs prendront vendredi le départ de l’édition 2015 de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB), une des courses en montagne les plus mythiques au monde, avec 170 km de distance et 10.000 mètres de dénivelé positif.

Venus de 87 pays, les compétiteurs, dont 13% de femmes et 55% d’étrangers, doivent s’élancer à 18H00 de la place de l’église de Chamonix, pour un tour complet du Toit de l’Europe occidentale en moins de deux jours. Âgés de 43 ans en moyenne, les coureurs traverseront 19 communes dans trois pays (France, Suisse, Italie), affrontant souvent une météo rigoureuse. Ils franchiront de nombreux cols à plus de 2.000 mètres, dont le plus élevé, le Grand Col Ferret, marque la frontière italo-suisse à 2.537 mètres d’altitude.

La course réunit une foule d’amateurs et 82 athlètes de niveau international. Les plus rapides terminent la course en un peu plus de 20 heures et devraient arriver à Chamonix samedi vers 14H30. Les derniers ont jusqu’à dimanche 16H30 pour boucler ce tour de tous les superlatifs. En 2014, le Français François D’Haene avait remporté l’épreuve chez les hommes en 20 heures 11 minutes et 44 secondes, battant le record établi l’année précédente par son compatriote Xavier Thévenard (20h34:57.). Ce dernier est un des favoris de la course en l’absence de François d’Haene, pris cette année par les vendanges de son petit domaine du Beaujolais, plus précoces. Agé de 27 ans, Xavier Thévenard est le premier athlète à avoir remporté les trois grandes épreuves de trail organisées chaque année à Chamonix: UTMB, CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix) et TDS (Sur les Traces des Ducs de Savoie). Parmi les autres favoris, figurent l’Américain Sage Canaday ou les Espagnols Luis Alberto Hernando Alzaga, Tofol Castener, 2e à l’UTMB 2014, et Miguel Heras.

La course mobilise 2.000 bénévoles qui distribueront tout au long du parcours 55.000 biscuits salés, 9.000 bananes, 450 kg de saucisson et 9.700 litres de soupe. Trente médecins et 70 infirmiers veillent sur la santé des participants. Créé en 2003, l’UTMB est devenu l’épreuve reine de la course en pleine nature. Alors que 711 coureurs avaient pris le départ de la première édition, ils sont 5.938 à avoir fait une demande d’inscription cette année. Face à l’affluence, les organisateurs ont recours à un système de points qualificatifs mais aussi à un tirage au sort. En 2014, près de 70% des participants avaient terminé l’épreuve dans le temps imparti (46 heures).