La candidature d’Annecy 2018 refait surface avec l’affaire Bygmalion. Un élu PS à la mairie d’Annecy demande à revoir les comptes de la candidature malheureuse à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2018.

Voyant le nom de Charles Beigbeder, président du comité d’organisation d’Annecy 2018, cité dans l’affaire Bygmalion, l’élu PS Denis Duperthuy a écrit à la ministre des Sports, aux Collectivités locales et au CNOSF pour demander la présentation publique des comptes et faire la lumière sur les liens supposés entre le comité de candidature d’Annecy 2018 et Bygmalion. Le courrier provoque la colère du maire d’Annecy, Jean-Luc Rigaut. Le premier magistrat de la cité lacustre dément toute intervention de Bygmalion. Sur son blog personnel, il attaque l’élu de l’opposition Je veux bien assumer mes +conneries+ mais pas celles que je n’ai pas faites, explique l’élu. Le maire d’Annecy démonte ensuite point par point l’argumentaire de Denis Duperthuy. Il explique que les élus ont bien eu accès aux comptes du groupement d’intérêt public (GIP) qui a porté la candidature : J’ai par lettre en date du 14 décembre 2011, transmis à l’ensemble du conseil municipal les documents définitifs des comptes du GIP d’Annecy avec le rapport du commissaire aux comptes, écrit-il. Il souligne en outre que la participation publique aux dépenses de candidature s’est élevée à 13,3 millions d’euros, dont 1,5 million à la charge de la ville d’Annecy, sur 30 millions d’euros au total.

Le Dauphiné Libéré a repris le rapport du commissaire aux comptes sur le financement d’Annecy 2018. La société Bygmalion n’apparaît nulle par.