Myhrer et Riesch, stars du week-end

Ski / CDM Ski alpin H

Myhrer et Riesch, stars du week-end
Photo TEAMSHOOT

Myhrer et Riesch, stars du week-end

Dimanche 11 novembre 2012 - 15:52

Le Suédois Andre Myhrer et l'Allemande Maria Hoefl-Riesch se sont imposés ce week-end à Lévi, pour le slalom inaugural de la saison de ski alpin.

D'une saison à l'autre, le Suédois Andre Myhrer est resté le maître du slalom en remportant dimanche l'épreuve de Levi, comptant pour la Coupe du monde 2012-2013 de ski alpin, sa 3e victoire de rang et la 5e de sa carrière, toutes dans la discipline technique. Arborant le dossard rouge de tenant du petit Globe, Myhrer a devancé en Laponie l'Autrichien Marcel Hirscher et son compatriote Jens Byggmark, lequel a renoué avec le podium après quatre saisons, de 6/100es et 61/100es. A l'issue du premier parcours, le tiercé final était déjà en place, dans le même ordre.

Myhrer, 29 ans, avait terminé fort l'exercice précédent. Deux victoires en mars à Kranjska Gora (Slovénie) et à Schladming (Autriche) lui avaient permis de devancer sur le fil le Croate Ivica Kostelic au classement général final du slalom.

"Je n'ai fait que prendre des vacances ! J'ai pris un peu de repos, j'avais un peu mal au dos l'année dernière. Maintenant tout va bien, je me suis bien entraîné cet été. Il y aura encore quelques courses avant Schladming (où auront lieu les Mondiaux en février 2013, ndlr), mais le grand objectif de la saison, c'est bien sûr Schladming", a remarqué, avec une pointe d'ironie, le vainqueur du jour brouillardeux à souhait.

Lauréat du grand Globe de cristal la saison dernière, Hirscher a accroché un deuxième podium de suite, après une troisième place lors du géant d'ouverture il y a deux semaines à Sölden (Autriche).

Hirscher partagé


"Réussir à faire ça à Levi, c'est quelque chose de grandiose pour moi", a souligné le Salzbourgeois, qui n'avait jamais fait mieux que 26e, en 2009, au pays du Père Nöel. "C'est bien que l'on aille sur une autre piste, car cette humidité et cette moiteur, ça suffit maintenant !", a cependant ajouté Hirscher, partagé entre la satisfaction d'avoir pris la tête du général et la déception d'un 13e succès en Coupe du monde seulement effleuré.

Il n'y avait donc pas qu'Ante Kostelic, l'entraîneur et le père d'Ivica, finalement 8e, pour pester contre la neige savonneuse et des parcours faciles. Autant de conditions qui ont certes resserré les valeurs, notamment en première manche avec 26 concurrents regroupés en une seconde et demie, mais pas bousculé la hiérarchie. Hirscher préfère la neige dure et les pentes extrêmes, comme les Italiens Manfred Mölgg, deuxième à Sölden, et Patrick Thaler, qui ont terminé au pied du podium.

Alexander Horoshilov, 5e à mi-parcours, a rétrogradé à la 18e place finale. Il a néanmoins rappelé que la Russie se préparait pour les jeux Olympiques d'hiver qu'elle organise en 2014 à Sotchi.

Vonn était absente


L'Allemande Maria Hoefl-Riesch s'est rappelée au bon souvenir de ses adversaires, et notamment de l'Américaine Lindsey Vonn, la reine de la vitesse absente en Laponie, en remportant samedi le slalom de Levi, sa 24e victoire en Coupe du monde de ski alpin.

Les Françaises sont, elles, tombées de haut: Tessa Worley, Anne-Sophie Barthet et Sandrine Aubert ont terminé aux 21e, 25e et 27e places. "Le bilan n'est vraiment pas bon. Depuis deux ans, le niveau d'engagement s'est beaucoup élevé chez les slalomeuses. Il faut prendre cette mesure-là", a constaté l'entraîneur Anthony Séchaud. "A nous de créer les conditions pour une meilleure concurrence au sein du groupe", a-t-il ajouté à l'AFP.

L'engagement, ce n'est pas un problème pour Hoefl-Riesch, surtout sur sa piste fétiche, la Noire de Levi, qui exalte son grand gabarit et ses qualités de glisseuse. Ce n'est pas une coincidence si la Bavaroise y a signé son troisième succès, après ceux de 2004 et 2009, pour un total de six podiums.

Deuxième à l'issue de la première manche, derrière Poutiainen, Hoefl-Riesch a réalisé le scratch sur le second parcours pour finalement devancer la Finlandaise de 55/100e et, complétant un podium intergénérationnel à 74/100e, la prodige américaine Mikaela Shiffrin, 17 ans.

Onzième du slalom géant d'ouverture, le 27 octobre à Sölden (Autriche), Hoefl-Riesch a de plus effacé l'appréhension concernant une hanche gauche douloureuse.

"J'avais déjà dit avant la course que j'avais réussi à m'entraîner sans douleurs ces derniers jours. J'ai juste veillé à ne pas faire trop de manches. La semaine dernière, j'avais de nouveau senti quelque chose, mais j'ai pris deux jours de repos qui ont suffi pour calmer le tout", s'est justifiée la lauréate.

Prodige


Shiffrin a confirmé la validité de son ski d'attaque, montant pour la 2e fois de sa jeune carrière sur un podium de Coupe du monde, après avoir ouvert la série le 29 décembre dernier à Lienz (Autriche), déjà troisième. Ce jour-là, elle avait accompagné sur la +boîte+ l'Autrichienne Marlies Schild, alors impériale, et la Slovène Tina Maze.

Samedi à Levi, Schild, éliminée en première manche, a échoué à égaler le record de 34 succès dans la discipline technique de la Suissesse Vreni Schneider. La journée a été plus favorable pour Maze, quatrième, dans l'optique du classement général.

La lauréate de Sölden a déjà engrangé 150 points avant d'attaquer dans deux semaines les épreuves techniques d'Aspen (Etats-Unis). Où Vonn l'attendra, avec Hoefl-Riesch pour arbitrer la course au grand globe.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine