La descente de Kitzbühel s’est transformée en hécatombe pour les favoris, dont le Norvégien Aksel Lund Svindal, leader du classement général, qui a chuté dans la dernière section. L’Italien Peter Fill est celui qui s’en est le mieux sorti.

En raison du mauvais temps et de la neige tombée en début de journée, le départ avait été abaissé au-dessus de la Mausefalle et donné avec une heure de retard. La visibilité médiocre, surtout pour le passage des meilleurs, a contribué à de nombreux accidents. Outre Aksel Lund Svindal, le roi de la vitesse (7 succès cette saison) qui n’a jamais encore gagné la descente sur la Streif, l’Autrichien Hannes Reichelt, champion du monde de super-G, a terminé sa course dans les filets. Pour les Autrichiens, c’est d’ailleurs la catastrophe. Comme Reichelt, Georg Streitberger a été évacué par hélicoptère à Kitzbühel. Les descendeurs de la Wunderteam avaient déjà payé un lourd tribut aux chutes et blessures ces dernières semaines. Matthias Mayer, champion olympique, et Max Franz sont ainsi indisponibles jusqu’à la fin de la saison.

C’est l’Italien Peter Fill qui a le mieux le réussi à déjouer les pièges de cette descente. Il s’impose devant la paire suisse composée de Beat Feuz et Carlo Janka. Le Français Johan Clarey échoue au pied du podium.

La saison de Svindal est terminée