Saint-André : "je me suis régalé"

Rugby / XV de France

Saint-André : "je me suis régalé"
Photo TEAMSHOOT

Saint-André : "je me suis régalé"

Dimanche 18 novembre 2012 - 11:15

Philippe Saint-André s'est "régalé" en regardant la victoire (39-22) du XV de France face à l'Argentine samedi à Lille. Mais l'entraîneur des Bleus veillera à "ne pas emballer le moteur" avant le dernier match automnal samedi prochain face aux Samoa.

Qu'avez-vous appris avec cette nouvelle victoire ?
Je suis content que l'on puisse enchaîner deux victoires d'affilée, surtout contre deux nations de l'hémisphère Sud. D'autant plus quand on voit les résultats, quand on voit qu'il n'y a pas un pays européen qui a gagné contre une nation de l'hémisphère Sud. On a commencé difficilement avec un manque de réactivité. On a rapidement été mené 10-3 mais on n'a pas paniqué.

Comment analysez-vous cette victoire ?
Ca a été un match particulier. Une première mi-temps avec beaucoup de rythme, de jeu, de vitesse. Nicolas Mas m'a demandé si un pilier servait encore à quelque chose avec une première mêlée à la 39e minute ! En deuxième mi-temps, les Argentins ont beaucoup plus joué au pied, beaucoup plus occupé. J'ai trouvé qu'on avait quand même maîtrisé cette deuxième mi-temps. Il faut féliciter l'état d'esprit des joueurs qui voulaient marquer un quatrième essai à la fin même si le bonus offensif n'existe pas.

Cet équipe est-elle née lors de la tournée de juin en Argentine ?
J'avais entendu que cette tournée ne servait à rien. Mais on n'a pas souvent les joueurs. On avait amené quelques joueurs cadres comme le capitaine, quelques jeunes et on peut voir que l'ossature de cette équipe est l'ossature du dernier test. Le rugby est une alchimie mais il faut garder beaucoup d'humilité quand tu vois les Gallois qui ont fait le Grand Chelem et qui viennent de perdre cinq matches d'affilée avant de recevoir les All Blacks et les Australiens. Nous, on voit vraiment un groupe qui donne tout pour le collectif. Mais il faut rester humble car on a des découpeurs de tête qui arrivent au Stade de France la semaine prochaine.

Que vous inspire un tel volume de jeu chez tous vos adversaires ?
On connaît l'écart de temps de jeu entre un match de championnat ou de H Cup et un match international. J'ai déjà dit qu'il nous fallait des décathloniens. Là où je suis content, c'est qu'on a osé, on a joué, on s'est fait des passes. Je suis sûr que sur certaines actions, si on fait une passe de plus, il y aurait eu des situations exceptionnelles. Il y a cette action de Dulin qui, après un +mark+, relance alors que tout le monde est dans le rouge et ça finit par un essai de 80 mètres. En première mi-temps, je me suis régalé. Celui qui aime le rugby a vu des ambitions, des initiatives. Même en fin de match, il y avait encore cette envie de marquer ce quatrième essai. Tant qu'on aura cet état d'esprit, cette envie de jouer et d'oser, je pense qu'on peut faire de bonnes choses. Mais il ne faut pas emballer le moteur.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live