Rugby - Six Nations

France-Galles: enquête ouverte

France-Galles: enquête ouverte

Rob Howley, sélectionneur intérimaire du XV du Poireau, s'est interrogé après la rencontre sur "l'intégrité" de l'encadrement du XV de France à propos de ces arrêts de jeu interminables et d'un fait de jeu qui lui paraît suspect. A la 80e minute, le XV de France est engagé dans une série de mêlée à cinq mètres de l'en-but gallois quand Slimani entre au poste de pilier droit à la place d'Atonio, qui l'avait remplacé à la 55e minute. Le règlement ne permet à un première ligne d'entrer de nouveau en jeu qu'en cas de blessure ou de protocole commotion d'un autre joueur. Selon Howley, aucun des deux cas ne s'appliquait à Atonio. Le staff des Bleus aurait donc maquillé un protocole commotion pour faire entrer un pilier bien meilleur en mêlée fermée.

Une autre polémique a éclaté après le match, au sujet de la morsure à un bras dont aurait été victime l'ailier gallois George North, un suspicion qui a poussé l'arbitre Wayne Barnes a faire appel à la vidéo après dix minutes de temps supplémentaire - sans qu'il ne prenne de sanction au final. Howley a indiqué que "les images de la télévision étaient peu concluantes", mais qu'il existait "des preuves sur le bras de George". "Je peux me mordre moi-même", a répondu Guy Novès, joignant le geste à la parole.

La France s'impose au bout du bout


Achetez ce produit XV de France sur sport-kiff.com









à lire aussi

Buzz sport