La première demi-finale du Top 14 oppose vendredi à Lille le champion d’Europe en titre, Toulon, au tombeur surprise de Toulouse en barrage, le Racing-Métro. Deux clubs qui rivalisent d’ambition.

Pour suivre le LIVE depuis votre téléphone mobile, téléchargez l’appli Sport.fr. C’est gratuit !

A ma gauche, le RC Toulon : champion d’Europe en titre et en lice pour se succéder à lui-même sur le toit de l’Europe, le nouveau riche du rugby français reste sur deux finales perdues dans le Top 14. Alors cette saison, pas de doute : le championnat est la priorité.

A ma droite, le Racing-Métro : auteur d’un impressionnant recrutement l’été dernier, le club francilien n’est pas passée loin de la saison manquée. Mais sa victoire à Toulouse en barrage redonne au club francilien le prestige qu’il était venu chercher cette saison.

Des présidents un brin mégalo

A l’image de leurs présidents un brin mégalo, Mourad Boudjellal à Toulon et Jacky Lorenzetti pour le Racing, les deux clubs sont très ambitieux. Toulon a remporté trois titres de champions, mais le dernier date de… 1992 (après 1931 et 1987). Le Racing a soulevé cinq fois le Bouclier de Brennus… mais il faut remonter à 1990 pour retrouver la dernière ligne du palmarès.

Quand Toulon recrute les plus grandes stars de l’ovalie, rivalise d’innovations marketing et n’hésite pas à délocaliser ses meilleures affiches à Marseille ou à Nice, le Racing s’offre un stade flambant neuf – le projet de l’Arena 92 est lancé – et deux entraîneurs champions de France, Laurent Labit et Laurent Travers, sacrés l’an dernier avec Castres.

Les deux ambitieux du rugby français se rendent coup pour coup sur le plan de la construction. Ils tenteront d’en faire de même, vendredi, sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy. En jeu : une place en finale face à Montpellier ou Castres.

Composition des équipes

Toulon: D. Armitage – Mitchell, Bastareaud, Giteau, Habana – (o) Wilkinson (cap), (m) Tillous-Borde – Fernandez Lobbe, S. Armitage, J. Smith – Suta, Botha – Hayman, Burden, Chiocci

Racing-Métro: Hernandez – Planté, Chavancy, Roberts, Imhoff – (o) Sexton,
(m) Machenaud – Le Roux, Cronje, Battut (cap) – Van der Merwe, Kruger – Ducalcon, Lacombe, Brugnaut

Remplaçants
Toulon: Orioli, Menini, Williams, Bruni, D. Smith, Mermoz, Claassens, Castrogiovanni
Racing-Métro: Maurouard, Ben Arous, Metz, Lauret, Phillips, Estebanez, Fall, Mujati

Arbitre: Mathieu Raynal