Racing-Métro, le temps des questions

Rugby / Top 14

Racing-Métro, le temps des questions
Photo TEAMSHOOT

Racing-Métro, le temps des questions

Lundi 8 octobre 2012 - 13:48

Le Racing-Métro aborde une période charnière de sa saison avec beaucoup d'incertitudes après sa défaite à domicile (16-12) samedi contre Montpellier, un de ses directs rivaux en Top 14, et les rumeurs persistantes sur un nouveau changement d'entraîneur la saison prochaine.

UN TOURNANT SPORTIF ?
Alors que le premier bloc de la saison de Top 14 s'achève pour laisser place à la Coupe d'Europe, le bilan sportif du Racing-Métro est très mitigé. D'un point de vue comptable, il est très moyen avec une 8e place, quatre victoires pour quatre défaites, dont deux à domicile face à des équipes du haut de tableau, Toulon (23-21) et Montpellier. Dans le jeu, le projet Gonzalo Quesada, promu d'entraîneur des trois-quarts à entraîneur en chef à l'intersaison, prend forme lentement. Les bases sont posées avec une conquête solide et une défense parmi les plus hermétiques du Championnat (136 points et 9 essais) avec Clermont. Mais les Franciliens sont encore en rodage sur le plan offensif.

Malgré leur volonté de mouvement, ils n'ont inscrit que cinq essais lors des 8 premiers matches, autant que la lanterne rouge Mont-de-Marsan et un de plus que Bayonne qui présente le plus faible total de ce début de saison. L'ambitieux Racing-Métro, barragiste en 2010 et 2012 et demi-finaliste en 2011, peut faire basculer sa saison dans un sens ou dans l'autre dans les prochaines semaines. Après une campagne européenne ratée l'an dernier, le club entame l'édition 2013 avec la délicate réception des Irlandais du Munster, samedi prochain au Stade de France puis un déplacement chez les Saracens, demi-finaliste du Championnat d'Angleterre la saison dernière. Il poursuivra avec deux déplacements compliqués en Top 14, à Perpignan et Toulouse avec l'obligation de rattraper les points perdus à domicile.

LE FLOU, JUSQU'A QUAND ?
Cette semaine, les rumeurs ont enflé autour de la venue du duo d'entraîneurs castrais Laurent Labit - Laurent Travers la saison prochaine. Les deux hommes annonceront leur décision à leurs joueurs avant mercredi. Par ricochet, Gonzalo Quesada, sous contrat jusqu'en juin 2014, se retrouve en position inconfortable même s'il continue d'afficher sa sérénité. "Je suis sur mon chemin et tant que Jacky Lorenzetti n'a rien à me dire, je reste sur mon chemin", a-t-il déclaré samedi, tout en affirmant sa volonté de "construire dans la continuité". Les joueurs assurent que cet avenir incertain ne les perturbe pas. "On n'en a pas parlé entre nous cette semaine", a assuré le talonneur Dimitri Szarzewski. "Personnellement, mes coaches sont Gonzalo Quesada, Simon Raiwalui et Patricio Noriega pendant un an. Je vais bosser avec eux. L'année prochaine sera une autre année", a ajouté Fabrice Estebanez.

Mais certains joueurs pourraient repenser leur avenir en cas d'énième changement d'encadrement. En novembre 2011, le club s'était séparé de l'entraîneur des trois-quarts Simon Mannix, remplacé par Quesada. En mars 2012, l'entraîneur des avants Philippe Berbizier avait démissionné (avec un intérim assuré par Didier Retière) avant la "prise de recul" forcée de son frère et manager Pierre Berbizier au profit de Quesada en fin de saison dernière. La situation est d'autant plus nébuleuse qu'aucune annonce officielle de transfert n'est autorisée avant le printemps, sous peine d'amende de la Ligue nationale.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live