Les Catalans s'émancipent !

Rugby / Top 14

Les Catalans s'émancipent !
Photo TEAMSHOOT

Les Catalans s'émancipent !

Samedi 15 septembre 2012 - 20:30

Perpignan a réalisé "l'un de ses rêves les plus fous" en infligeant cinq essais (34-20) au champion de France, le Stade Toulousain, dans le stade Olympique de Barcelone investi samedi par le club catalan qui confirme son redressement, lors de la 5e journée du Top 14.

Delpoux : "Toulouse, la référence"

Q: Qu'avez-vous pensé de la large victoire de vos joueurs ?
R: "C'est un bon match. On savait qu'on allait souffrir en mêlée fermée, qu'il fallait vite mettre du rythme au match. On a eu la chance de prendre le score assez rapidement et on s'est accroché plus le score augmentait. En première mi-temps, tout a voulu nous réussir, on avait prévu des trucs et cela a marché. Heureusement parce que le dernier quart d'heure a été plus difficile. On a eu une grosse baisse physique en seconde mi-temps, un peu à l'image du match de Bayonne".

Q: Est-ce une victoire fondatrice ?
R: "On l'avait dit la semaine dernière (après la victoire contre l'Aviron 18-13, la première de la saison, ndlr), on va le redire cette semaine. Là, je crois qu'il y a le bonus, là, on peut. C'est inespéré face à une équipe, dont la force de frappe est la mêlée. Mais il faut envisager avec calme la fin de saison, on a encore des semaines compliquées. Il faut juste ne pas subir les fins de matches comme en ce moment. Notre philosophie est de maîtriser le ballon pour pas que l'adversaire le maîtrise. Le rugby est fait de passes, de jeu debout et aujourd'hui, c'est exceptionnel".

Q: Mais une victoire comme cela contre le Stade toulousain a-t-elle une autre valeur ?
R: "Si tu laisses le Stade toulousain jouer comme il l'a fait contre Agen... Il n'y a pas meilleure équipe au monde. Le Stade toulousain est une référence. Et je le dis, année après année, c'est à ce niveau que j'espère mettre mon équipe".

Minée par les blessures, mal en point en début de championnat mais en progrès samedi dernier face à Bayonne (18-13), l'Usap a récidivé et bascule dans la première partie du classement après ce succès face aux Toulousains qui subissent leur deuxième revers de la saison en deux déplacements après celui reçu à Biarritz (22-17).

Le champion de France, qui visait un résultat dans cette rencontre délocalisée au stade Olympique de Barcelone, a concédé une défaite d'une ampleur inhabituelle, sans même prendre le point de bonus défensif, et perd ainsi du terrain (7 pts) sur son rival, le leader Toulon vainqueur vendredi à Montpellier (32-25).

Pour les Catalans, le succès fut éclatant sur le terrain, à défaut des tribunes. Dans un stade de Montjuïc à moitié rempli, ils prenaient rapidement les commandes.

En une période et quatre essais de Sid, Guiry, Guirado et Strokosch, les Catalans ont pris la mesure de Toulousains particulièrement absents en défense (20-6, 28e) et qui n'eurent même pas le loisir d'essayer de sauver l'honneur, châtiés dès la reprise par un cinquième essai "casquette" infligé par Haughton.

Quatre essais en 19 minutes


"Dans un sport collectif, quand on joue les uns après les autres, ça donne un match comme cela", a reconnu l'ailier Yoann Huget, qui a souhaité que "les joueurs prennent leurs responsabilités".

Interrogés, joueurs et dirigeants toulousains avaient du mal à se rappeler depuis quand les champions de France avaient encaissé cinq essais dont quatre en 19 minutes (23e-42e).

"On a eu la chance de prendre le score assez rapidement et on s'est accroché plus le score augmentait", analysait plus sereinement le manageur général catalan Marc Delpoux.

Delpoux, qui avait déjà noté des progrès contre Bayonne, s'est satisfait de la victoire en pointant cependant le dernier quart d'heure où les Toulousains ont marqué un second essai par Nyanga après un premier glané par le paquet d'avants rouge et noir.

S'il reconnaissait avoir vu "un grand match de l'Usap" et une victoire pas envisagée "même dans ses rêves les plus fous", le président Paul Goze a ensuite fait preuve de retenue, en raison du décès avant le match du chauffeur de bus de l'équipe, l'ancien treiziste Paul Okesene.

"Ce n'est que du sport, là on parle de la vie d'un homme", a-t-il conclu.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fiche du Stats

Top 14
Journée 5

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live