Rugby - Top 14

Le cavalier seul de Toulon

Le cavalier seul de Toulon

Toulon, l'équipe à battre


Après Perpignan, le Racing-Métro, Mont-de-Marsan, Bordeaux-Bègles et Montpellier, Castres a été la sixième victime de l'implacable machine toulonnaise. Avec un bilan de 27 points sur 30 possibles, l'horizon est dégagé pour le RCT avant un déplacement à Toulouse, la venue de Biarritz puis le début de la Coupe d'Europe.

Comme depuis le début de saison, leur puissance et leur sang-froid ont été à la base de leur succès. Mais les Varois affichent également des progrès réguliers, dans le jeu de ligne notamment, à chaque sortie. Et samedi, l'encadrement toulonnais a pu entrevoir les nouvelles possibilités offertes par la prometteuse association à la charnière de Frédéric Michalak et Jonny Wilkinson...

Même le manager Bernard Laporte n'envisageait pas tel bilan. Il doit donc donner à plusieurs joueurs la semaine de vacances qu'il leur avait promise s'ils remportaient les six premiers matchs ! Certains seront laissés au repos à Toulouse. Ce choc chez les doubles champions de France en titre marquera-t-il la fin de série du RCT ou consacrera-t-il le potentiel de son effectif pléthorique ?

Le Racing se place


Un premier peloton de poursuivants se dessine avec Clermont, vainqueur avec bonus de Grenoble (44-20), Toulouse, qui s'est relancé à Bayonne (35-6), le Racing-Métro et Biarritz opposés samedi soir dans un match serré qui a basculé en faveur des Franciliens (13-12). Moins en forme que Toulon, ces quatre clubs ont malgré tout assis leurs positions lors des six premières journées.

Alors que se profile la Coupe d'Europe, Clermont (2e) et Toulouse (3e) montent en puissance, Biarritz (5e) et sa solide organisation confirme son retour au plus haut niveau et le Racing-Métro "version Quesada" (4e), avec la meilleure défense du Top 14 (93 points, 5 essais encaissés), fait plus que résister malgré l'hécatombe qui le frappe (Wisniewski, Dambielle, Tuugahala, Vulivuli, Leo'o, Descons, Dumoulin...).

Les deux autres clubs européens, Castres et Montpellier, sont trois points derrière et tenteront de recoller lors de leur prochaine confrontation dans l'Hérault samedi prochain.

Stade Français : sursis ou nouveau départ ?


Après plus de quatre semaines sans victoire (3 défaites, un nul) passées dans un climat pesant, le Stade Français s'est offert une bouffée d'oxygène face à Perpignan (34-24). Courageux à défaut d'être solides, les Parisiens ont su saisir les occasions qui s'offraient à eux à l'image des 23 points de Porical et de deux drops de Plisson. Ce succès sera-t-il "le déclic" qu'ils appelaient de leur voeu depuis plusieurs semaines ? Réussiront-ils à construire sur ce succès ? Début de réponse lors du déplacement à Clermont samedi prochain.

Egalement sous pression, Agen a poursuivi avec succès son mini-championnat pour le maintien. Après leur victoire sur Grenoble (32-26), les Lot-et-Garonnais se sont imposés (28-16) à Mont-de-Marsan, toujours bredouille après six journées. Ils tenteront un sans-faute la semaine prochaine contre une équipe de Bordeaux-Bègles en quête de certitudes. Surprise de la saison dernière, les Girondins ont encaissé contre Montpellier (23-15) leur quatrième défaite de la saison (la deuxième à domicile) sans même prendre le bonus défensif.

A Bayonne, premier relégable après la correction reçue sur sa pelouse, la cote d'alerte est atteinte. Le derby basque face à Biarritz dimanche prochain au stade Anoeta de San Sebastian (Espagne) s'annonce un grand défi pour briser leur spirale négative (1 victoire, 5 défaites).




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport