Labit et Travers, l'avenir au présent à Castres

Rugby / Top 14

Labit et Travers, l'avenir au présent à Castres
Photo TEAMSHOOT

Labit et Travers, l'avenir au présent à Castres

Jeudi 4 octobre 2012 - 13:42

En fin de contrat avec Castres et annoncés au Racing-Métro la saison prochaine, les entraîneurs Laurent Labit et Laurent Travers officialiseront leur avenir dès lundi, pour éviter toute période d'incertitudes nuisible aux performances du club tarnais.

"Notre décision est prise", affirme Laurent Labit. Alors que la rumeur enfle ces dernières semaines, les deux hommes mettront fin au suspense après la rencontre de la 8e journée de Top 14 contre Clermont vendredi et avant le début de la Coupe d'Europe le week-end suivant. Si certains s'étonnent de cette annonce précoce, au premier tiers de la saison -bien avant le délai autorisé par la Ligue-, les deux hommes n'ont, eux, aucun doute. "Le départ d'un entraîneur ou d'un joueur, ce n'est pas la même chose, affirme Laurent Travers. Les entraîneurs choisissent les joueurs avec leur président. Leur maintien ou leur départ peut conditionner les décisions de joueurs en place ou de recrues éventuelles puisque, on le sait bien, le recrutement a lieu en gros d'octobre à janvier".

"Si nous décidions de partir, les Castrais auraient le temps de se retourner. C'est mieux pour tout le monde", ajoute-t-il. Les joueurs pourraient-ils être affectés par l'annonce d'un éventuel départ ? Non, assurent-ils. "On est comme les joueurs. On a des sollicitations, on réfléchit. On a d'ailleurs abordé ce sujet avec notre groupe dès le début de saison, on a eu des échanges", explique Labit. Quelle que soit leur décision, l'objectif reste inchangé: la qualification pour la phase finale du Top 14 et la Coupe d'Europe la saison prochaine. "Qui peut imaginer qu'on ne voudrait pas quitter ce club du mieux possible?" interroge Labit.

Du maintien aux demi-finales


Les joueurs restent, eux, discrets sur le sujet. "On parle entre nous, mais on fait confiance. On sait que, quoi qu'il arrive, on continuera à bosser avec un groupe sain", assure le talonneur Brice Mach. L'arrière Romain Teulet, au CO depuis 2001, anticipe presque un départ: "S'ils venaient à quitter le club, les remplacer ne sera pas chose facile. Ils ont eu d'excellents résultats et surtout de la constance. Le duo fonctionne". Laurent Travers (44 ans le 21 octobre), ex-talonneur de Brive, et Laurent Labit (44 ans), ancien arrière de Castres et Colomiers, ont lié leurs destins d'entraîneurs en 2004 à Montauban, qu'ils ont ramené dans l'élite en 2006 et qualifié pour la Coupe d'Europe en 2008-2009.

A Castres, depuis 2009, ils ont fait passer le club de la lutte pour le maintien à la phase finale (barrage perdu contre Toulouse) dès leur première saison. La suite sera du même acabit avec un nouveau barrage (perdu contre Montpellier) avant l'accession aux demi-finales la saison dernière. En Championnat, ils présentent un bilan de 48 victoires, neuf nuls et 31 défaites et leur méthode est unanimement saluée. "Ils ont assaini l'ambiance et expliqué leurs choix", souligne le pilier Yannick Forestier, pour qui le duo a su "gérer l'aspect humain et a eu la volonté de créer un groupe"."Ils ont des méthodes ludiques, avec de la joie et de l'amusement aux entraînements", ajoute Rodrigo Capo Ortega.

Le Racing-Métro représenterait un autre pari, celui d'un club ambitieux qui pourrait leur permettre de gagner un premier trophée d'entraîneurs, après avoir été sacrés comme joueurs avec un Bouclier de Brennus en 1993 avec Castres pour Laurent Labit et une Coupe d'Europe en 1997 avec Brive pour Laurent Travers.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live