Biarritz décroche du trio de tête

Rugby / Top 14

Biarritz décroche du trio de tête
Photo GAIZKA IROZ

Biarritz décroche du trio de tête

Dimanche 30 septembre 2012 - 21:32

Biarritz a subi un nouveau coup d'arrêt (15-16) dimanche en Top 14, face au voisin basque, Bayonne, relégable au coup d'envoi, poursuivant ainsi sa série de défaites après celles de Castres et au Racing Métro.

Le BO, reste toutefois dans le carré de tête après cette 7e journée grâce au point de bonus défensif récolté mais voit se profiler un délicat rendez-vous le week-end prochain avec la réception de Toulon, invaincu lors des six premières journées avant sa lourde chute samedi à Toulouse (9-32).

Loin d'être abattu par ce nouveau revers le président biarrot Serge Blanco a estimé qu'avec ce point de bonus, "Biarritz avance petitement mais avance".

Une façon de minimiser la portée d'une troisième défaite d'affilée pour un groupe qui restait sur une série de victoires tant la saison dernière en Top 14 qu'en Challenge européen, qu'il a remporté, que la saison en cours.

Selon Blanco, Biarritz, toujours privé de Yachvili et Harinordoquy, blessés, "est sur un travail de long terme".

"Pour une équipe en pleine renaissance, il faut continuer de travailler et en faire encore plus pour pouvoir gagner la semaine prochaine" contre la pléiade de vedettes toulonnaises.

De leur côté, les Bayonnais, qui selon l'entraîneur Christian Lanta ont joué "en équipe alors qu'on était jusque là une somme d'individus", ont en empochant les quatre points, quitté la zone de relégation pour occuper la 12e place à égalité avec le Stade Français.

Début de championnat pour Bayonne ?

Preuve de ce nouvel état d'esprit, les Bayonnais, qui avaient connu une fin de semaine compliquée avec la suspension de Phillips et Heymans par leurs dirigeants, se sont appuyés sur une défense de fer et ont concrétisé leur temps fort du début de partie avec un essai de Lacroix et une pénalité de Garcia.

Par la suite, Biarritz a repris les choses en main grâce aux pénalités réussies par Barraque puis Peyrelongue dont la dernière, à 3 minutes du terme semblait offrir la victoire aux locaux (15-13, 77).

C'était sans compter sur une énième faute biarrote et sa concrétisation par Boyet dans le temps additionnel (80+3).

"J'espère que cette victoire est un vrai départ dans ce championnat", a souligné Lanta.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live