Rugby - Top 14

Biarritz-Blanco: "On ne redoute aucun match"

Serge Blanco,le président de Biarritz, n'est pas vraiment contrarié par A peine contrarié par la relocalisation du match contre Bayonne à Aguilera dimanche en clôture de la 7e journée du Top 14. "Non, en tant que joueur de rugby, il faut savoir s'adapter, a-t-il expliqué. Le seul problème, si on peut considérer ça comme un problème, c'est la marge de bénéfice que l'on va faire, c'est tout. Le coût de la location du stade Anoeta ? On est en discussion. A Aguilera, le stade va être plein, c'est dommage pour les gens que l'on va refuser. A Anoeta, on aurait été de toute façon à l'équilibre budgétaire, mais ça ne m'intéressait pas d'atteindre les 18.000 spectateurs et de jouer dans un stade à moitié vide. Il y avait aussi un souci d'horaire et de jour. Jusqu'à maintenant, Canal+ n'avait jamais fixé ces horaires-là. C'est nouveau. Jouer un dimanche à 17 heures était malvenu. Mais ça ne me traumatise pas plus que ça et plus que ça ne vaut. C'est un match, et on va le jouer chez nous", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'avait pas prévu d'autres délocalisations de matches en championnat. Concernant le derby, il a expliqua ne redouter "aucun match". "Après, le derby est une chose bien spécifique et bien spéciale. Ce que je sais, c'est qu'il n'y a pas de favori dans un derby. Si on arrive en se croyant favori, face à une équipe remontée, ça ne marchera pas", a conclu Blanco.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Les 4 chiffres du début de saison raté du PSG Ligue 1

Les 4 chiffres du début de saison raté du PSG

Tenu en échec par Montpellier au Parc des Princes samedi (0-0), le PSG a terminé l'année sur une note négative. Et laissé l'OM s'emparer du titre de champion d'automne à la faveur de son succès contre Lille (2-1), le lendemain. Si la situation comptable du PSG est loin d'être désespérée, le bilan de passage des champions en titre après 19 journées est clairement décevant. Voici quatre statistiques qui attestent du mauvais début de saison parisien.