Pour le deuxième test-match de l’équipe de France de rugby face à la Nouvelle-Zélande ce mercredi à Lyon, les Bleus ont fait belle impression et se sont inclinés de peu (28-23). Encourageant.

Effacé la première mi-temps noire de samedi au Stade de France qui avait vu les All Blacks rentrer aux vestiaires avec une sacrée avance (31-5). Ce mardi au Groupama Stadium de Lyon, le XV de France a fait ce qu’il a pu face à des néo-zélandais joueurs mais maladroits et l’a très bien fait. Les Bleus peuvent même presque s’en vouloir d’avoir laisser échapper ce match. Après avoir été rapidement mené suite à un essai de Squire, le XV de France est revenu par Lacroix (7-7) peu après le quart d’heure de jeu.

Il a ensuite repris un essai de Duffie en bout de ligne, mais a dans la foulée recoller par Lacroix, encore lui, tandis que François Trinh-Duc manquait sa transformation (12- 14). L’ouvreur se rattrapait à quelques minutes de la mi-temps (36e) pour donner l’avantage aux Tricolores après une pénalité transformée (15-14). En deuxième période, les Français qui réalisaient jusque-là un match très solide défensivement ont craqué deux fois coup sur coup pour être menés 28-15 (56e). Mais au panache, et au courage, ils ont revenus pour échouer à 5 points des champions du monde en titre, qui se faisaient dominer en fin de partie. Guy Novès peut être satisfait de son équipe, elle a répondu présent.