La mairie de Toulouse a renoncé vendredi à baptiser une ancienne usine reconvertie en espace culturel du nom de l’ancien patron du Stade Toulousain et actuel sélectionneur du XV de France, Guy Novès, face à la polémique. Cette proposition a été contestée par le Collectif JOB au prétexte que cela serait une atteinte à l’histoire industrielle du site. La Municipalité (…) est prête à étudier d’autres propositions de lieux pour honorer Guy Novès, a expliqué dans un communiqué Olivier Arsac, le maire du quartier des Sept-Deniers, dans le nord-ouest de Toulouse, où se situe l’Espace Job.

Pour honorer Guy Novès, qui a remporté en tant qu’entraîneur dix Boucliers de Brennus et quatre Coupes d’Europe avec les Rouge et Noir, la municipalité avait décidé de rebaptiser l’Espace Job, ancienne usine de papier à cigarettes, Espace Job-Guy Novès et de donner le nom du nouveau patron du XV de France à la place Job attenante. Mais un collectif regroupant des associations du quartier des Sept Deniers se sont élevées contre cette décision. La mairie a entendu les demandes des habitants et ne souhaite pas passer en force, s’est félicité vendredi le collectif.