Rugby - Insolites

Guy Novès devra patienter avant d'avoir un édifice à son nom à Toulouse

Guy Novès devra patienter avant d'avoir un édifice à son nom à Toulouse


La Lettre de l'économie du sport n°1235
La mairie de Toulouse a renoncé vendredi à baptiser une ancienne usine reconvertie en espace culturel du nom de l'ancien patron du Stade Toulousain et actuel sélectionneur du XV de France, Guy Novès, face à la polémique. "Cette proposition a été contestée par le Collectif JOB au prétexte que cela serait une "atteinte à l'histoire industrielle du site". La Municipalité (...) est prête à étudier d'autres propositions de lieux pour honorer Guy Novès", a expliqué dans un communiqué Olivier Arsac, le maire du quartier des Sept-Deniers, dans le nord-ouest de Toulouse, où se situe l'Espace Job.

Pour honorer Guy Novès, qui a remporté en tant qu'entraîneur dix Boucliers de Brennus et quatre Coupes d'Europe avec les Rouge et Noir, la municipalité avait décidé de rebaptiser l'Espace Job, ancienne usine de papier à cigarettes, "Espace Job-Guy Novès" et de donner le nom du nouveau patron du XV de France à la place Job attenante. Mais un collectif regroupant des associations du quartier des Sept Deniers se sont élevées contre cette décision. La mairie "a entendu les demandes des habitants et ne souhaite pas passer en force", s'est félicité vendredi le collectif.



Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr






à lire aussi

Buzz sport