Omnisports - JO 2012

La presse salue la cérémonie d'ouverture

La presse salue la cérémonie d'ouverture

La presse européenne a salué samedi l'inventivité et le sens de l'humour britanniques, mis à l'honneur lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Londres, totalement différente de celle des JO-2008 à Pékin."Après la brutalité fasciste et écrasante de l'ouverture des jeux de Pékin, le sentimentalisme assumé de Danny Boyle avait plutôt bon goût, estime Politico, journal de référence au Portugal. Le rôle tenu par la Reine Elizabeth II a particulièrement marqué les quotidiens européens. "La nouvelle James Bond girl a 86 ans", résume le journal allemand Die Welt au sujet de la doublure de la souveraine qui a sauté en parachute depuis un hélicoptère, "sommet spectaculaire et humoristique" de la soirée. "Wow, quel spectacle!" s'enthousiasme le site internet du quotidien populaire Bild. "Des stars et des princes. Des rois et des artistes, ce show débordait de VIP".

Le Süddeutsche Zeitung complimente le metteur en scène Danny Boyle pour "avoir rendu les JO à ceux à qui ils appartiennent: les participants". La presse autrichienne est au diapason. "Il reste à prouver que cela valait la peine de dépenser 34 millions d'euros mais cette très, très grande cérémonie d'ouverture était très certainement impressionnante", écrit Der Standard, alors que les Italiens saluent eux "the British spirit". "Humour, classe et culture: ce fut un triomphe de l'esprit britannique, et il y avait de l'espoir pour l'avenir", écrit La Stampa. Seule note discordante, le quotidien espagnol El Mundo, qui parle d'"un hommage halluciné" de Danny Boyle. El Mundo ajoute, à propos des Britanniques, que "personne n'est capable de prendre sa monarchie aussi sérieusement et d'en plaisanter". "Quelqu'un devrait réfléchir sur le côté prétendument spectaculaire des mouvements de masse désordonnés", poursuit-il, avant de conclure: "le dernier film de Boyle est 'Disappointing'".

Aux Etats-Unis, où la chaîne NBC, détentrice des droits de retransmission, a décidé de diffuser la cérémonie en différé, privant du coup les Américains du direct, la presse n'en a pas moins salué aussi la performance: un joyeux "fouillis festif et fantaisiste", selon le New York Times."Si la cérémonie d'ouverture des JO de Londres a parfois eu des allures de grande 'private joke', le message envoyé par la Grande-Bretagne a résonné haut et clair: nous n'avons pas toujours été votre tasse de thé, mais vous connaissez - et bien souvent appréciez - néanmoins notre culture", expliquait le Washington Post. L'agence de presse Press Trust of India, elle, jugeait que Londres avait offert au monde "une image vibrante de son riche patrimoine et de sa culture". En Australie, pays hôte des Jeux il y a douze ans, la presse était également élogieuse, notamment la chaîne ABC qui a décrit la cérémonie comme "fantasque, débridée et très britannique".









Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Deschamps: "J'ai encore du temps" Equipe de France

Deschamps: "J'ai encore du temps"

Après trois défaites lors de ses quatre dernières rencontres, l'équipe de France entame sa dernière saison de préparation pour l'Euro 2016. Le déplacement au Portugal doit marqué un changement de cap, au moins dans la manière, des Bleus. En conférence de presse, Didier Deschamps a confié son souhait de voir les Bleus retrouver "ce qui a fait notre force", vendredi face au Portugal en amical. Le sélectionneur de l'équipe de France revient aussi sur la place de Paul Pogba et l'association qu'il pourrait constituer entre Karim Benzema et Nabil Fékir.