Journée Paralympique pour Hollande

Omnisports / Jeux Paralympiques 2012

Journée Paralympique pour Hollande

Vendredi 7 septembre 2012 - 1:19

Le président François Hollande est retourné jeudi soir dans les tribunes du stade olympique de Londres pour soutenir les athlètes français aux Paralympiques, comme il l'avait fait il y a quelques semaines pour la délégation française aux JO.

Le chef de l'Etat, qui a d'abord rencontré une partie de l'équipe tricolore dans un hôtel de Londres, a vu dans ses succès un exemple pour une France dans la "difficulté".

"C'est la meilleure illustration de ce que peut faire une nation comme la nôtre quand elle rencontre une difficulté, surmonter des épreuves, montrer des capacités de dépassement", a-t-il relevé, alors que l'équipe de France a engrangé cinq nouvelles médailles dans la journée.

François Hollande -premier président français à se rendre aux Paralympiques, a relevé le responsable de la Fédération handisport Gérard Masson- a assuré que le gouvernement était déterminé à donner aux athlètes handicapés "les mêmes conditions pour les compétitions" que celles des valides. Les primes versées aux médaillés seront ainsi identiques.

Il a mis ensuite le cap sur le village olympique dans l'est de la capitale, après un entretien avec le chef du gouvernement britannique David Cameron.

Il est arrivé à temps pour assister à la victoire de l'athlète malvoyante Assia El Hannouni sur 200 m et au tour d'honneur de la Française sur la piste pour saluer son 8e titre paralympique depuis le début de sa carrière, avec un record du monde (24 sec 46/100) à la clé.

"Fair-play"


Assia El Hannouni avait déjà remporté l'or sur 400 m.

"On m'a dit ce matin qu'il (François Hollande) serait là et je me suis dit: +oh non, je dois bien faire+", a déclaré la jeune femme, qui avait accusé le prédécesseur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, de ne pas pas soutenir assez les athlètes handicapés après les Paralympiques de 2008.

François Hollande a passé une heure et demie au stade avant de regagner de Paris.

La dernière fois qu'il était venu pour soutenir les athlètes tricolores aux JO fin juillet, il avait assisté avec David Cameron à la seconde période du match de handball féminin France-Espagne.

La France est pour l'instant dixième au tableau des médailles, avec notamment 8 médailles d'or, loin derrière la Chine, le Royaume-Uni et la Russie.

Lors des JO, la France s'était déjà largement fait damer le pion par la Grande-Bretagne.

François Hollande s'était d'ailleurs, à l'époque, attiré les sarcasmes de la presse anglaise car, fort des bons débuts des Tricolores aux JO, il avait remercié sur le ton de l'humour les Britanniques "d'avoir mis un tapis rouge pour les athlètes français pour gagner des médailles".

Mais à la fin des Jeux, les Britanniques ont affiché 65 médailles, contre 34 pour les Français...

Cette fois, le chef de l'Etat n'a pas manqué de "saluer" l'organisation des JO et des Paralympiques de Londres car "il faut être fair-play".

"Ce n'est pas si souvent qu'un président français fait des compliments aux Britanniques", a-t-il noté en forme de boutade.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine