Honda ou Renault ? McLaren est à un tournant. L’association avec Honda n’a pas permis à l’écurie britannique de renouer avec le succès. La saison prochaine, McLaren pourrait changer de partenaire et se fournir auprès de Renault. En tout cas, Fernando Alonso souhaite attendre la décision de son employeur avant de prendre la sienne sur son avenir au sein de l’écurie britannique. « Je crois que McLaren est dans une situation difficile parce que cela fait trois ans qu’ils sont très peu compétitifs », a déclaré l’ancien double champion du monde (2005, 2006), qui n’occupe cette saison que le 15e rang du classement des pilotes. « Ils doivent trouver une solution, l’une d’elles serait de changer de moteur, et je vais attendre logiquement leur décision avant de prendre la mienne ».

« McLaren et Ferrari sont les écuries historiques de la F1. Et trois ans sans être compétitifs pour des écuries de ce calibre, c’est la limite », a souligné Alonso. Depuis son arrivée en 2015 dans l’écurie britannique, Alonso, 36 ans, vainqueur de 32 Grands Prix dans sa carrière, n’est jamais monté sur le podium.

D’abord à l’état de rumeur, les contacts entre McLaren et Renault n’ont plus rien de secret. Vendredi dernier, en marge du Grand Prix d’Italie, une réunion a eu lieu entre les dirigeants de McLaren et ceux de Renault, au sujet d’une éventuelle fourniture du moteur français à l’écurie de Woking.