Un 100 m en apnée

Natation / News

Un 100 m en apnée
Photo TEAMSHOOT

Un 100 m en apnée

Jeudi 22 mars 2012 - 9:50

Le suspense reste entier avant la finale jeudi du 100 m nage libre des Championnats de France, où cinq nageurs peuvent prétendre aux deux places qualificatives pour les JO.

Entre Amaury Leveaux, Yannick Agnel, Alain Bernard, Fabien Gilot et Grégory Mallet, les cinq nageurs à être descendus sous la barre des 49 secondes en demi-finale du 100 m, la lutte s'annonce farouche. La surprise est venue du revenant Amaury Leveaux. Après deux saisons blanches, le nageur du Paris Racing, entraîné par Philippe Lucas, a retrouvé son meilleur niveau. Sacré sur 50 m papillon, deuxième du 200 m nage libre derrière Yannick Agnel, il a réussi le meilleur temps des demi-finales en 48.48.

"Ce n'était pas le but de gagner la demi-finale. Mais je suis là, c'est bien, ça fait plaisir surtout", a savouré Leveaux. "La finale sera électrique. Je suis déjà qualifié en individuel, c'est clair que ça m'enlève de la pression. Rien n'est fait encore."

Leveaux, qui a signé la 7e meilleure performance mondiale de la saison, et le meilleur chrono réalisé par un Français en 2012, a devancé Agnel. Le Niçois, qui avait un peu tiré la langue en série le matin, a nettement haussé le ton pour finir en 48.58, son record personnel. "Je me suis bien senti sur le départ, j'ai pu relâcher un peu sur le deuxième 50 m", a-t-il expliqué. "On n'a pas tous vraiment tout dévoilé."

Le champion olympique de Pékin, Alain Bernard, a conservé ses chances de défendre son titre à Londres. Il a pris la troisième place en 48.61. "Je suis satisfait du chrono, surtout de la manière", a indiqué l'Antibois. "J'étais un petit peu plus crispé (qu'en séries), je pense que c'est le contexte des demies. Sur la fin, je commence à piocher un petit peu. Je ne suis pas vraiment dans le dur, donc ça fait plaisir."

"La finale va être très dense, très relevée", a-t-il estimé. "Ça va se jouer sur des détails. Il va falloir trouver le bon équilibre entre les deux 50 m."

Un autre ancien, Fabien Gilot, double-tenant du titre sortant, 4e en 48.74, est également capable de décrocher son billet. "C'était une belle course et le contrat est rempli", a-t-il apprécié. "ça va être tendu comme tous les ans, mais c'est certainement la plus relevée depuis longtemps. Il ne faudra sous-estimer personne."

Les demi-finales ont tout de même produit trois victimes de marque, avec William Meynard, Jérémy Stravius et Florent Manaudou.

Meynard, médaillé de bronze aux Mondiaux 2011, a pris la 9e place en 49.19 et n'ira donc pas aux JO. Il en est a priori de même pour Jérémy Stravius (12e en 49.82), qui avait déjà échoué la veille sur 100 m dos, distance sur laquelle il est champion du monde. La Fédération pourrait toutefois décider de repêcher l'Amiénois sur le relais 4x200 m nage libre. Florent Manaudou, le petit frère de Laure, 10e en 49.24, aura une autre chance sur 50 m nage libre, sa distance de prédilection.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine