Laure Manaudou n'est pas au mieux

Natation / JO 2012

Laure Manaudou n'est pas au mieux
Photo TEAMSHOOT

Laure Manaudou n'est pas au mieux

Dimanche 8 juillet 2012 - 12:16

"Pour une première compétition c'est très bien, pour une dernière répétition c'est moins bien", a constaté samedi à propos de la performance d'ensemble de Laure Manaudou à l'Open de Paris, Romain Barnier, entraîneur de Marseille où elle est licenciée.

Barnier, qui va superviser l'entraînement de Manaudou jusqu'aux jeux Olympiques, a assuré que la star française aurait de "l'envie" à Londres malgré "la frustration" de son dernier chrono, très décevant lors du meeting parisien.

"De l'envie il y en aura aux jeux Olympiques c'est sûr, elle l'a démontré aux Championnats de France. De la frustration il y en a eu ce week-end. A moi d'utiliser les bons ingrédients pour qu'on ait la meilleure Laure possible", a déclaré Barnier.

La championne olympique 2004 (400 m libre) a refusé de parler à la presse après avoir terminé 5e du 100 m dos (1:01.16) du meeting parisien, loin derrière sa compatriote Alexianne Castel (2e en 1:00.55).

Laure Manaudou, qui s'entraîne à Auburn (Alabama) a été visiblement déçue par son temps, à une seconde pile de celui réalisé en mars lors des Championnats de France à Dunkerque, sélectifs pour les JO.

La triple championne du monde participera à ses 3es JO après près de 3 ans d'absence et la naissance d'une petite fille en mai 2010, qu'elle a eue avec le nageur Frédérick Bousquet, absent à Londres.

L'entraîneur du Cercle des nageurs de Marseille a affirmé que Manaudou a été assidue à l'entraînement lors des 15 jours précédant l'Open de Paris, même si cela ne sera peut-être pas suffisant pour une médaille à Londres sur le 100 m et encore moins le 200 m dos.

"Il y a ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut pas faire en trois semaines, de toute façon", a indiqué le Marseillais, ancien spécialiste du 100 m et du 200 m libre.

"C'est sa réalité, c'est des choix de vie. Aujourd'hui on en est là. Donc moi je me concentre sur comment je vais construire les trois prochaines semaines pour qu'elle soit la plus forte possible", a-t-il expliqué.

"Les miracles, c'est à Lourdes, les performances ce sera à Londres", a-t-il fini par espérer.

Pour Muffat, en revanche, tout va bien


Camille Muffat a été impressionnante sur 400 m, qu'elle a remporté avec une totale maîtrise et un bon chrono (4:04.42) à trois semaines des Jeux, où Laure Manaudou n'arrivera pas dans les meilleures dispositions après une décevante 5e place sur 100 m dos, samedi à l'Open de Paris.

Malgré la fatigue due à l'intense période d'entraînement, et des conditions climatiques difficiles avec du vent, du froid et de la pluie, Muffat a nagé en grande patronne. La Française détient désormais 6 des 10 meilleures performances mondiales de l'année, dont la meilleure (4:01.13) depuis mars et les sélections olympiques.

"C'est plaisant de faire des choses que tout le monde n'arrive pas à faire. Même si c'est à Londres que ça va se jouer", a-t-elle expliqué.

La veille, Muffat avait remporté le 200 m (1:56.21) et le 800 m (8:23.60). Aux JO, où elle sera l'une des grandes favorites, elle nagera les 200 m et 400 m libre, et le relais 4x200 m libre.

Pour ses troisèmes Jeux après presque trois ans d'absence, Manaudou a montré de grands signes d'inquiétude sur la distance où elle a le plus de chances, le 100 m dos, en ne réussissant pas à faire mieux que 5e (1:01.16). La Française est à une seconde pile du temps qui lui avait permis de décrocher son billet olympique en mars.

La championne olympique 2004 et triple championne du monde, qui s'entraîne aux Etats-Unis à Auburn, ne s'est pas arrêtée devant les journalistes, la tête haute et visiblement énervée.

En revanche, Camille Lacourt, très moyen sur 100 m dos la veille, repart avec enthousiasme après avoir gagné le 50 m dos, même si la distance n'est pas olympique.

Le champion du monde, grand favori à Londres, a montré qu'il pouvait être rapide (25.01), avant d'affronter celui qui sera son rival pour le titre, l'Américain Matthew Grevers.

Yannick Agnel, engagé sur 100 m et 200 m libre aux JO, a remporté le 200 m en 1:46.09, soit la 9e performance mondiale de la saison. Le Niçois de 20 ans détient les trois meilleurs chronos de l'année (1:44.42, 1er temps).

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine