Les nouveaux défis de Teddy Riner

Judo / JO 2012

Les nouveaux défis de Teddy Riner
Photo EMMANUEL DUNAND

Les nouveaux défis de Teddy Riner

Vendredi 3 août 2012 - 20:35

Paré à 23 ans de tout ce qu'un sportif peut espérer conquérir comme trophées, Teddy Riner doit désormais s'inventer de nouveaux défis pour rebondir jusqu'à la défense de son titre olympique des lourds, à Rio en 2016, et ce en dépit d'une opposition peu stimulante.

"L'avenir de Teddy, c'est de prendre des vacances". C'est en tout cas ce que lui conseille son entraîneur historique, Benoît Campargue. "Si on veut durer après un gros résultat, il faut prendre du recul. Ensuite, c'est l'envie qui doit dicter le moment de son retour".

Des vacances, Riner va en prendre assurément. Vendredi soir, sa médaille autour du cou, il n'avait que ce mot à la bouche, exténué après quatre années de tension, de concentration sur sa journée olympique. "Non, je ne vais pas m'arrêter. Là, je n'ai pas encore très faim mais ça va repartir. Je suis super fier de ce que j'ai accompli mais là je suis fatigué", soufflait-il, incapable encore de dire s'il serait aux Mondiaux 2013, programmés... à Rio.

Victorieux de 73 des 74 combats disputés depuis sa médaille de bronze aux JO de Pékin, Riner doit se remobiliser sans trop compter sur l'adversité. Donné champion olympique depuis des mois, il lui faut aussi éviter la facilité ou l'excès de confiance. Tant de pièges. "Mais j'étais arrivé à Pékin avec deux spécialités. J'en passe sept aujourd'hui et je sais que je peux encore en travailler", dit-il.

"Faire tenir Teddy jusqu'à Rio"

Sur le tatami de Londres, aucun de ses adversaires ne l'a vraiment affronté d'égal à égal, un peu à l'image de Lucie Décosse l'avant-veille, trop respectée pour être attaquée.

"Pékin (où il n'a décroché que le bronze) l'a marqué au fer rouge, comme Tokyo (sa défaite en finale des Mondiaux toutes catégories en 2010) l'a fait. Ca a été dur de le remettre en selle. Aujourd'hui, je sais que la défaite de Tokyo lui a servi pour les Jeux, c'était une bonne chose même s'il l'a pas fait exprès", reconnait Benoît Campargue. Avant même d'envisager la possibilité d'une nouvelle défaite qui serait donc une salutaire piqûre de rappel avant le rendez-vous de 2016, le jeune homme va donc faire une pause, mais tout de même du sport "parce qu'(il) ne tient pas en place". Pas de souci à se faire donc pour sa condition physique.

Le président de la fédération française de judo, Jean-Luc Rougé, enthousiaste après les deux premiers titres remportés par son équipe depuis Sydney, se montre lui plus circonspect. "Notre principal objectif désormais, ça va être de faire tenir Teddy jusqu'à Rio, avec sa motivation, son judo et son physique intact". "Non, quand on est champion, on est boulimique", conteste Campargue. "Quand on a une médaille, on en veut une deuxième, puis une troisième. Il mettra tout en oeuvre le moment donné pour gagner un autre titre olympique". Riner, lui, a d'abord envie de savourer le premier en paix.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine